Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Multipays > Multi-pays > INSTITUT PASTEUR - Programme d’appui à la formation d’acteurs de santé publique des pays du Sud

INSTITUT PASTEUR - Programme d’appui à la formation d’acteurs de santé publique des pays du Sud

Porteur de projet

Institut Pasteur

Localisation Multi-pays
Durée 2018 - 2021
Domaine d'intervention Santé
Financement 168 000,00 €

Contexte

L’OMS estime qu’au moins 10 millions de soignants supplémentaires seront nécessaires d’ici 2030 pour pouvoir répondre aux besoins de santé dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Les formations universitaires y sont encore fragiles, et cela concerne également les formations médicales et en santé publique. Le besoin de formation universitaire en Afrique est critique.

L’institut Pasteur et le Cnam offrent depuis 2008 un mastère spécialisé de santé publique, formation Bac+6 accréditée par la Conférence des Grandes Écoles dont fait partie le Cnam. Ce diplôme d’établissement permet à des étudiants pour la plupart déjà engagés dans la vie active de consolider leurs connaissances dans un domaine particulier, voire de réaliser une reconversion professionnelle. Le mastère spécialisé de santé publique est donc une formation de haut niveau de santé publique associant des enseignements théoriques et pratiques sur les fondamentaux de la santé publique (octobre à mi-janvier), une spécialisation dont celle sur le risque infectieux à l’institut Pasteur (mi-janvier à avril), et un stage de six mois en France ou à l’étranger avec mémoire (mai à novembre).

Ce mastère spécialisé et notamment la spécialisation « risque infectieux » représente une très belle opportunité de former des leaders de santé publique pour l’Afrique. Chaque année, entre 5 et 10 étudiants africains sont admis. Malheureusement, pour beaucoup d’entre eux, l’obstacle financier ne leur permet pas de venir suivre la formation. Les frais liés à cette formation de 15 mois sont estimés à 26.000 € (billets d’avion, frais d’inscription au mastère spécialisé, frais de vie).

Dans le cadre de l’Accord-cadre signé avec l’institut Pasteur en décembre 2010, le Gouvernement de la Principauté de Monaco offre depuis 2011, deux bourses chaque année pour permettre à ces étudiants africains de venir suivre la formation. Ce soutien a déjà permis de former 11 étudiants. Neuf d’entre eux sont revenus sur le continent africain et occupent des postes de responsabilité. Deux sont à l’étranger, un comme post-doctorant au NIH aux Etats-Unis, et un comme Directeur médical de la branche vaccinale France chez Pfizer.

Ce projet s’inscrit dans l'ODD3 « Bonne santé et bien-être» et l'ODD4 « Éducation de qualité » notamment leurs cibles 3c et 4b.

Objectif général

Renforcement des connaissances et compétences en santé publique et risques infectieux des médecins et praticiens de la santé africains

Objectifs spécifiques

Offrir une formation de qualité en santé publique et risques infectieux aux médecins et praticiens de la santé africains

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

  • 6 étudiants recevant la formation, jeunes africains qui ont déjà suivi une formation et sont des professionnels de la santé.

Bénéficiaires indirects

  • populations des pays où ces étudiants exerceront au retour de leur formation.

Résultats attendus

  • 6 candidats sont retenus (2 par an) après examen des dossiers pour suivre le Mastère spécialisé.
  • Les 6 étudiants assistent à la formation théorique et pratique.
  • Les 6 étudiants valident leur formation
http://cooperation-monaco.gouv.mc/fr/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Multipays/Multi-pays/INSTITUT-PASTEUR-Programme-d-appui-a-la-formation-d-acteurs-de-sante-publique-des-pays-du-Sud

Accessibilité