Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Maghreb et Méditerranée > Liban > UNHCR - Education pour les enfants et les jeunes réfugiés syriens au Liban

UNHCR - Education pour les enfants et les jeunes réfugiés syriens au Liban

Porteur de projet

The UN Refugee Agency (UNHCR) 

Localisation Liban
Dates 01/01/2021 31/12/2023
Domaine d'intervention Education
Financement 450 000,00 €
Organisation internationale HCR

Contexte et problématique

Dix ans après le début de la crise syrienne, le Liban reste l’un des pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés par habitant, avec une estimation gouvernementale de 1,5 million de réfugiés syriens et quelque 16 500 réfugiés d'origine irakienne, soudanaise, éthiopienne et autre, en plus d'une population importante de réfugiés palestiniens sous mandat de l'UNRWA. La situation prolongée des réfugiés au Liban d’une part et les effets combinés de la crise économique et de la crise sanitaire mettent à rude épreuve les services et infrastructures essentiels du Liban, y compris l'éducation.

Si le système d'enseignement public est accessible aux réfugiés, les frais de leur scolarité sont largement financés par la communauté internationale. Les efforts conjoints du Ministère de l'Education et de l'Enseignement Supérieur (MEHE) libanais, du HCR et d'autres partenaires d'intervention ont contribué à l'élaboration d'une stratégie pluriannuelle, Reaching All Children with Education (R.A.C.E.), qui vise à faire bénéficier près de 250 000 enfants réfugiés syriens d'une éducation formelle et accréditée. Cependant, les questions liées à la rétention scolaire, à la qualité de l'éducation et aux mesures de prévention de la violence et de la discrimination dans les écoles restent problématiques. À l'heure actuelle, seuls 42 % des enfants non libanais (principalement syriens) suivent un enseignement formel (y compris l'enseignement public et privé), tandis que 48 % ne suivent pas d'enseignement formel ou non formel (ENF). Pour la cohorte des jeunes (15 ans et plus), la situation est encore plus sombre car la grande majorité (90 %) n'est toujours pas scolarisée, ne sait ni lire, ni écrire, ni compter et n'a qu'un accès limité aux possibilités d'éducation qui lui permettraient d'acquérir les compétences nécessaires sur le marché du travail.

Le présent projet s’inscrit dans la continuité de la phase I déployée sur la période 2018-2020 (visite en 2018 du Ministre –Conseiller de Gouvernement pour les Relations Extérieures et la Coopération, M. Tonelli et en 2019, celle de son Directeur Général, Mme Rosabrunetto) mais dans un contexte de crise économique aggravée au Liban. Ainsi, en raison de la situation économique et des conséquences de la crise sanitaire des milliers d'enfants réfugiés sont exclus de l'apprentissage (accès limité à l'électricité, à Internet et aux appareils électroniques, etc ) et sont exposés à un risque accru de travail des enfants (18% des enfants syriens et 6% des enfants Libanais travaillent), d'exploitation, de violence physique ou sexuelle, de discrimination et de mariage précoce. De plus, de nombreuses familles libanaises ont été contraintes d’inscrire leurs enfants dans les écoles publiques alors que l’enseignement privé était privilégié auparavant. Cela a accru la pression sur le système scolaire public. Avec cette seconde phase, Le HCR plaide pour un accès sans entrave des enfants réfugiés à l'éducation et à des environnements d'apprentissage sûrs au Liban. 

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

En 2021 les Bénéficiaires directs sont : 

  • 2 650 enfants scolarisés ;
  • 2 240 enfants non scolarisés ;
  • 395 jeunes non scolarisés ;
  • 26 volontaires socio-éducatifs ;
  • 337 agents de liaison avec la communauté éducative ;
  • les services et personnels du Ministère de l’Education et de l’Enseignement Supérieur libanais.

Objectif général 

Offrir à la population au Liban, notamment aux réfugiés syriens, un accès optimal à l'éducation.

Objectifs spécifiques

  • Favoriser l’accès et le maintien des enfants réfugiés dans les systèmes éducatifs nationaux ;
  • Appuyer le renforcement des systèmes éducatifs nationaux.

Résultats attendus

  • 26 volontaires socio-éducatifs sont sélectionnés, formés et soutenus pour établir des réseaux de communication avec la communauté et sensibiliser à l'importance de l'éducation ;
  • 244 groupes d'aide aux devoirs (2650 enfants scolarisés) sont établis ;
  • 337 agents de liaison avec la communauté éducative sont formés, soutenus et déployés dans 343 écoles publiques ;
  • 2 240 enfants non scolarisés suivent des cours d'alphabétisation et de calcul de base ;
  • 195 jeunes non scolarisés suivent des cours d'alphabétisation et de calcul de base et 200 jeunes non scolarisés suivent des programmes de formation professionnelle de courte durée ;
  • le Ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur libanais est appuyé par l’UNHCR dans la mise en œuvre de la stratégie RACE II.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/fr/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Maghreb-et-Mediterranee/Liban/UNHCR-Education-pour-les-enfants-et-les-jeunes-refugies-syriens-au-Liban

Accessibilité