Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Niger > CRF - Renforcement de la résilience des populations face aux périodes d'insécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région de Zinder

CRF - Renforcement de la résilience des populations face aux périodes d'insécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région de Zinder

Porteur de projet

Croix-Rouge Française

Localisation Zinder, Niger
Durée 2019 - 2022
Domaine d'intervention Sécurité alimentaire
Financement 400 000,00 €

 

Contexte et problématique

La Coopération monégasque coopère avec l’Agence Française de Développement (Accord-Cadre de 2010) pour des initiatives conjointes de développement, notamment via des cofinancements de projets. Ce projet s’inscrit dans ce cadre, suite à la décision de s’associer à l’appel à projets « sécurité alimentaire/nutrition au Sahel » organisé par l’AFD à l’été 2018.

Le présent projet vise à renforcer la préparation et l’action précoce pour la gestion des risques climatiques, alimentaires et nutritionnels au Niger. Il sera mis en oeuvre par la Croix-Rouge française et la Croix-Rouge Nigérienne, qui disposent d’une expérience de terrain solide, notamment dans les départements de Tanout, Belbéji et de Zinder Ville.

Le Niger (dernier pays à l’indice de Développement Humain (189ème/189) compte une population de 20 millions d’habitants qui disposent d’un revenu moyen par habitant de 400 dollars par an (pauvreté de 45%). Plus de 70% de la population vit en zone rurale, le secteur agropastoral constituant la principale source d’emplois et de revenus. Le pays est particulièrement vulnérable aux changements climatiques : les sécheresses fréquentes et les périodes de soudure de mai à septembre sont à l’origine d’une insécurité alimentaire récurrente. En 2018, 1,4 million de personnes ont eu besoin au Niger d’une assistance alimentaire, dont 700.000 femmes et 718.000 enfants. La région du présent projet, région de Zinder, compte parmi les plus affectées, avec près d’un demi million de personnes touchées par la malnutrition.

Le Niger dispose de mécanismes pour prévoir, réduire et répondre aux risques en cas de catastrophe, qui doivent être renforcés. Le projet renforcera ainsi les mécanismes d’alertes existants ou en cours de mises en oeuvre au Niger et intégrera les thématiques de l’insécurité alimentaire et de la crise nutritionnelle avec des mécanismes fonctionnels du Early Warnings Early Action. A terme, il permettra de renforcer durablement la résilience des populations, notamment face à cette crise cyclique qu’est la période de soudure.

Les principaux partenaires locaux sont la Croix-Rouge nigérienne, le Centre Climat, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge et le Laboratoire d’Études et de recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. Le projet s’aligne sur les politiques publiques du Niger mises en place pour renforcer la sécurité alimentaire/nutritionnelle et le développement agricole. Il s’inscrit dans la stratégie de la Coopération de Monaco au Niger en matière de sécurité alimentaire/nutrition avec les autorités, les organisations internationales et la société
civile.

Il contribuera ainsi aux Objectifs de Développement Durable N°1 «éliminer l’extrême pauvreté»; N°2 « éliminer la faim », N°3 « bonne santé et bien être » et N°13 « mesures relatives à la lutte contre les changement climatiques ».

Objectif général 

Augmenter les capacités de résilience des populations de la région de Zinder face aux chocs annuels de la soudure.

Objectifs spécifiques 

  • Intégrer l’intervention dans les réalités et dynamiques du contexte et communautés pour une appropriation et pérennité adéquates
  • Renforcer les capacités de préparation et de réponse des acteurs et des communautés aux crises
  • Renforcer les capacités de résilience de la communauté face aux crises à travers l’approche communautaire

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

  • 200 ménages (soit 1 200 personnes) bénéficiaires des activités de transferts monétaires
  • 30 289 personnes touchées par les activités de communication/sensibilisation
  • 90 membres des Réseaux Agro; 120 Membres Clubs des Mères
  • 53 membres de la Croix-Rouge Nigérienne
  • 30 membres de l’observatoire de suivi et vulnérabilité (05V)
  • 18 organisations nigériennes de Gestion des Risques

Bénéficiaires indirects

  • Population de la Région de Zinder: 4.3 millions d’habitants
  • 622.388 personnes ayant besoin d’une assistance en sécurité alimentaire et moyens d’existence/nutrition
  • 40 villages des Communes de Gangara, Ollelewa; 30 289 habitants de Tanout ciblés par les activités communautaires

Résultats attendus

  • Le projet est intégré aux communautés
  • Les capacités de préparation et de réponse aux crises - y compris pendant la période de soudure - des différents acteurs des communautés sont renforcées
  • Les capacités de résilience des communautés face aux crises sont renforcées sur le long terme
http://cooperation-monaco.gouv.mc/fr/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Niger/CRF-Renforcement-de-la-resilience-des-populations-face-aux-periodes-d-insecurite-alimentaire-et-nutritionnelle-dans-la-region-de-Zinder

Accessibilité