FONDATION MERIEUX - MELIBAN - phase 2

Porteur de projet

Fondation Mérieux Liban

Localisation Liban, Plaine de la Bekaa, région Baalbeck-Hermel
Dates 01/09/2021 31/12/2023
Domaine d'intervention Santé
Financement 380 000,00 €
Organisation internationale Fondation Mérieux

Contexte et problématique

Depuis 2011, le Liban est confronté à l'afflux massif de réfugiés (syriens pour la plupart), qui représentent aujourd’hui plus du quart de sa population, soit 1,5 millions de personnes. Près de 26% sont des femmes et 55% sont des enfants de moins de 18 ans et une majorité d’entre eux (55% soit près de 340.000 personnes) est installée dans la région de la Bekaa où 94% y vivent sous le seuil de pauvreté. Cette région, située à la frontière de la Syrie est la plus vaste et la plus pauvre du Liban et souffre d’un cruel manque d’infrastructures de santé.

Dans le cadre d’un Accord signé le 28 septembre 2017 avec la Fondation Mérieux, partenaire historique et de qualité de la Coopération monégasque, Monaco soutient la mise en place d'un centre de santé mère-enfant, en partenariat avec l’ONG libanaise AMEL et la municipalité de Douris qui a offert le terrain. Ce centre permet l’accès aux soins des populations hôtes et réfugiées de ce territoire marginalisé. La première pierre du centre a été posée en présence de M. Gilles Tonelli en avril 2018. Inauguré le 21 juin 2019 en la présence de Mme Isabelle Rosabrunetto, le centre est aujourd'hui intégré au système de santé libanais et reconnu par le Ministère de la Santé. Depuis son ouverture en mars 2020, le nombre de personnes accueillies au centre a explosé, passant de 300 à plus de 1.000 consultations par mois.  

En effet, depuis 2019, le Liban s’enfonce dans une crise multidimensionnelle, à la fois politique et économique, induisant une augmentation sans précédent de la paupérisation de sa population. En mars 2021, 78 % de la population libanaise (soit près de 3 millions de personnes sur 4 millions de libanais) vivaient en dessous du seuil de pauvreté, et 36% vivaient sous le seuil d’extrême pauvreté. Les effets de cette crise ont été renforcés par la pandémie de COVID-19 ainsi que l'explosion du port de Beyrouth en août 2020. Aujourd’hui le Liban est confronté quotidiennement à de nombreuses pénuries, alimentaires, en médicaments, en fuel et en électricité. Ce contexte ne fait qu'exacerber les difficultés d'un système de santé dans lequel une majorité de l'accès aux soins pour les populations libanaises se fait via les structures privées et marque ainsi l’intérêt du centre de Douris qui répond à la demande croissante des populations de cette zone.

Cette deuxième phase vise à consolider et étendre l'offre de soins de santé primaire du centre en permettant une prise en charge intégrée et plus holistique de la santé. S'inscrivant dans le cadre stratégique national,  cette poursuite permettra ainsi de maintenir l’offre de soins de santé primaires pour les femmes et les enfants et plus globalement les familles habitant la région, mais aussi d’intégrer des consultations spécialisées telles que la cardiologie, des activités de nutrition, de psychomotricité, de santé mentale et d’orthophonie. Cette offre sera aggrémentée d’une orientation vers les services sociaux pour les familles les plus démunies. De plus, afin d’atteindre les populations les plus vulnérables dans les villages reculés, le partenaire propose , en concertation avec les autorités sanitaires, la mise en place d'une formation d'agents de santé communautaires. Ce projet fera l’objet, en marge de l’Accord avec la Fondation Mérieux, d’un Protocole d’entente signé avec les partenaires institutionnels et d’exécution du projet : la Fondation Mérieux, AMEL et la municipalité de Douris, qui bénéficiera également indirectement, de l’appui au centre, situé sur le même terrain.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie santé de la coopération et contribuera aux cibles 3.1 (réduire la motalité maternelle) ;3.2 (réduire la mortalité néonatale et infantile) ;3.4 (réduire la mortalité prématurée et promouvoir la santé mentale et bien-être); 3.8 (accès aux soins essentiels de qualité, aux médicaments et vaccins) ; 3c (accroître le recrutement et la formation des personnels de santé) de l’ODD 3 « Bonne santé et bien-être ». Il contribuera par ailleurs à l’ODD5 « Egalité entre les sexes » et 7 « Energies propres et d’un coût abordable ».

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

23.000 femmes enceintes, enfants et familles - 12 agents de santé communautaires.

Bénéficiaires indirects

46.000 personnes vivant dans la région (camps de réfugiés, villages).

Objectif général

Amélioration de la santé globale des mères, des enfants et des populations vulnérables de la plaine de la Bekaa.

Objectifs spécifiques

  • Adapter le centre de santé à une offre de soin de prévention et de suivi élargie et continue ;
  • Ancrer et étendre l'offre de soin de qualité proposée pour les femmes, les enfants et les familles ;
  • Promouvoir la santé auprès des communautés à travers des activités de sensibilisation et de prévention ;
  • Améliorer l’accès aux soins et le suivi des communautés les plus vulnérables de la région par la mise en place d’agents de santé communautaires.

Résultats attendus

  • Le centre de santé est agrandi, réaménagé et équipé ;
  • Les femmes, les enfants et les familles bénéficient d’un accès facile et continu à une offre de soin de santé primaire élargie ;
  • Les femmes, les femmes enceintes, les familles et les enfants sont sensibilisés et bénéficient d’activités de prévention sur les risques sanitaires, l’hygiène, et les règles de nutrition ;
  • Une formation pilote pour les agents de santé communautaire est proposée et mise en œuvre au niveau du gouvernorat de Baalbek-Hermel.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/fr/Priorites/Cartographie-des-projets-en-cours/Afrique-du-Nord-Mediterranee/Liban/FONDATION-MERIEUX-MELIBAN-phase-2

Accessibilité