UNHCR - Assistance aux réfugiés

Porteur de projet

UNHCR

Localisation Nouakchott
Durée 2019 - 2021
Domaine d'intervention Education
Financement 300 000,00 €

 

Contexte et problématique

La Mauritanie accueille environ 2.500 réfugiés urbains, dont 25% d’enfants, (majoritairement des syriens, ivoiriens et centrafricains) et plus de 57.000 réfugiés maliens dans le camp de M’Bera ouvert depuis 2012, à la frontière avec le Mali. Le projet proposé vient s’insérer dans le cadre national de protection et d’assistance aux réfugiés et demandeurs d’asile que souhaite mettre en place la Mauritanie, avec le soutien du HCR. La Mauritanie est en effet signataire de la Convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés et du Protocole de 1967, mais n’a pas encore adopté les textes nationaux mettant en oeuvre les dispositions de la Convention de Genève. Pour l’heure et en l’absence d’un système national d’asile en Mauritanie, le HCR continue d’enregistrer les demandes d’asile, de conduire la détermination du statut de réfugié et de porter assistance aux réfugiés et demandeurs d’asile. 

Ce projet s’adressera à tous les réfugiés et demandeurs d’asile en zones urbaines, en âge d’être scolarisé ou ayant des besoins d’alphabétisation, afin de leur offrir l’opportunité de reconstruire leurs vies en Mauritanie ou bien dans leur pays d’origine dans l’éventualité d’un retour ou encore dans un pays tiers dans le cas d’une réinstallation. 

Le HCR avec qui un Accord-cadre a été signé le 18 juin 2010, fait partie des trois principaux partenaires multilatéraux de la Coopération monégasque aux côtés du PAM et de l’OMS. Ce nouveau partenariat en Mauritanie viendra compléter les partenariats existants au Maroc et en Tunisie (autonomisation des réfugiés) et au Liban (éducation des jeunes et enfants réfugiés syriens). Il s’inscrit plus largement dans l’engagement de Monaco d’apporter sa contribution à la crise des réfugiés ainsi que de son adhésion au pacte mondial sur les migrations adopté le 19 décembre 2018 à Marrakech.

Ce projet va permettre de concourir à l’ODD n°4 visant à assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie, mais également aux ODD 5 (égalité entre les
sexes), 8.6 (réduire d’ici 2020 la proportion de jeunes non scolarisé) et 10.2 (favoriser l’intégration sociale de toute personne).

Objectif général 

Assurer l’accès optimal des réfugiés urbains à l’éducation en Mauritanie.

Objectifs spécifiques 

  • Améliorer les taux de scolarisation, de présence et de la réussite scolaire dans les écoles primaires et secondaires pour les filles et les garçons réfugiés en milieu urbain.
  • Soutenir l’auto-prise en charge des adultes réfugiés non scolarisés en milieu urbain.

Bénéficiaires

  • Environ 500 enfants réfugiés en âge d’être scolarisés qui seront inscrits dans les écoles mauritaniennes et bénéficieront d’un soutien scolaire.
  • Au moins 60 adultes réfugiés qui bénéficieront de cours d’alphabétisation et de langues (arabe / français). 

Résultats attendus

  • Les enfants réfugiés en âge d’aller à l’école sont scolarisés et bénéficient d’un appui (prise en charge des frais de scolarité et fourniture de kits scolaires).
  • Les résultats scolaires au primaire et au secondaire ainsi que le taux d’achèvement des cycles scolaires par les enfants réfugiés scolarisés sont améliorés.
  • Les enfants réfugiés scolarisés bénéficient d’un soutien scolaire.
  • Des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie sont mises en place notamment des cours d’alphabétisation pour les réfugiés adultes. 
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Maghreb-et-Mediterranee/Mauritanie/UNHCR-Assistance-aux-refugies

Accessibilité