Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Maghreb et Méditerranée > Maroc > IECD - Insertion socioprofessionnelle des jeunes par une formation professionnelle de qualité au Maroc - Phase III

IECD - Insertion socioprofessionnelle des jeunes par une formation professionnelle de qualité au Maroc - Phase III

Porteur de projet

Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD)

Localisation Maroc
Durée 2020 - 2022
Domaine d'intervention Education
Financement 253 000,00 €

Contexte

Le Maroc est un pays à revenu intermédiaire, qui fait encore face à de grandes inégalités. Dynamique économiquement, il est cependant confronté à une double problématique, un chômage de masse chez les jeunes (jusqu’à 44% en zone urbaine), et une difficulté des acteurs économiques pour recruter du personnel bien qualifié. Dans son discours de juillet 2019, Sa Majesté le Roi soulignait l’importance de la formation professionnelle et la qualification des jeunes « pour une insertion professionnelle réussie ». Ce domaine est cité dans l’Accord Cadre de Coopération qui devrait être signé cette année entre le Gouvernement Princier et le Royaume du Maroc.

C’est dans ce contexte alliant une problématique forte et un environnement politique favorable que se sont inscrites les deux phases précédentes du projet porté par l’IECD (2015-2017 & 2107-2019) et dans lequel sera développée cette troisième phase. L’IECD, ONG française, et ses partenaires sont à présent reconnus comme acteurs de référence de la formation professionnelle et de l’employabilité des jeunes au niveau national. Le présent projet qui intègre une dimension adaptation aux changements climatiques et une dimension genre va permettre de répondre aux problèmes de qualification des opérateurs ou techniciens dans le secteur de l’énergie d’une part mais aussi de développer les nouveaux métiers du soin à la personne.

En effet, parmi les emplois de la transition énergétique, le secteur du bâtiment est identifié comme le secteur majeur pour l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Par conséquent, la demande de travailleurs en capacité de mener des chantiers environnementaux est croissante. De plus, le pays fait face à des besoins accrus en techniciens capables de mettre en service ou effectuer la maintenance des équipements de production d’énergies renouvelables.

S’agissant du secteur du soin à la personne, il apparait comme un nouveau secteur porteur. Une étude menée en 2019 au Maroc  par le cabinet InfoMineo a montré que la demande en  personnel qualifié pour les soins aux personnes âgées était d’environ 10 000 postes avec une progression de +7% à horizon 2023. Dans ce cadre, l’IECD, en partenariat avec l’Institut d’études supérieures en travail social (IESTS) de Nice notamment, a été sélectionné par la GIZ (coopération allemande) et les autorités marocaines pour réaliser l’ensemble des référentiels des nouveaux métiers de soin à la personne et appuyer la mise en place des formations correspondantes dans deux centres de l’OFPPT. L’Heure Joyeuse a été intégrée au comité de pilotage de ce projet dans le but d’assurer une cohérence entre les initiatives de formation publiques et celles du secteur associatif. Enfin, cette troisième phase du projet sera mise en œuvre dans 3 régions du Maroc, la région du Grand Casablanca, de Kenitra et de Tétouan qui ont en commun un important bassin d’emploi dans les métiers industriels. De plus, la Région du Grand Casablanca, où le pilote de la formation « soin à la personne » sera mis en œuvre, représente la zone la plus pourvoyeuse d’emploi dans le secteur du soin à la personne.

Bénéficiaires

  • 900 élèves de 15 à 30 ans formés aux métiers de l’électricité dans 5 centres de formation partenaires.
  • 80 élèves de 18 à 35 ans formés aux métiers de soin à la personne dans un centre de formation.
  • 20 formateurs techniques (électricité) et général (dans 5 centres de formation) bénéficiant de formations techniques et pédagogiques.
  • 5 formateurs aux métiers du soin à la personne (dans 1 centre de formation) bénéficiant de formations techniques et pédagogiques.

Objectif général du projet :

Contribuer à la réduction du chômage des jeunes au Maroc par la formation et l'insertion professionnelle dans des secteurs porteurs.

Objectifs spécifiques :

  • OS1 : Améliorer l’employabilité des jeunes dans les secteurs porteurs de l’industrie et de l’énergie.
  • OS2 : Renforcer et mettre en réseau les acteurs de la formation et de l’insertion professionnelle.
  • OS3 : Développer une expérience pilote de formation aux métiers du soin à la personne.

Résultats attendus :

  • 900 élèves accèdent à une formation de qualité aux métiers de l’industrie et de l’énergie dans 5 établissements partenaires.
  • 75% des jeunes diplômés ayant bénéficié intégralement du projet sont en sortie positive (en emploi ou en poursuite d’études), 1 an après le diplôme.
  • Les 5 établissements partenaires sont renforcés et capables de mettre en œuvre des formations de qualité.
  • Le projet gagne en visibilité et favorise les synergies entre les acteurs.
  • 80 jeunes sont formés aux métiers du soin à la personne et au moins 40% d’entre eux sont en activité 6 mois après la fin de la formation.

Actualités du projet IECD - Insertion socioprofessionnelle des jeunes par une formation professionnelle de qualité au Maroc - Phase III

1er forum de l'emploi de Kénitra - 
1ère édition du forum de l’emploi des métiers de l’industrie et de l’énergie à Kénitra au Maroc.
30 novembre 2018 Dépêche

1er forum pour l'emploi des jeunes à Kénitra au Maroc

Dans le cadre du projet IECD - Graines d'espérance Maroc, soutenu par la Coopération monégasque, s'est tenu mi-novembre à Kénitra au Maroc la 1ère édition du forum de l’emploi des métiers de l’industrie et de l’énergie. Elle a...

Lire la suite de 1er forum pour l'emploi des jeunes à Kénitra au MarocLire la suite
Voir toutes les actualités pour ce pays
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Maghreb-et-Mediterranee/Maroc/IECD-Insertion-socioprofessionnelle-des-jeunes-par-une-formation-professionnelle-de-qualite-au-Maroc-Phase-III

Accessibilité