Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Maghreb et Méditerranée > Liban > UNHCR - Education pour les enfants et les jeunes réfugiés syriens au Liban

UNHCR - Education pour les enfants et les jeunes réfugiés syriens au Liban

Porteur de projet

The UN Refugee Agency (UNHCR) 

Localisation Liban
Durée 2018 - 2020
Domaine d'intervention Education
Financement 500 000,00 €

Contexte

Plus d'un million de syriens, dont la moitié sont des enfants, se sont enfuis au Liban depuis le début de la guerre en Syrie en 2011. Les réfugiés syriens représentent actuellement un quart de la population au Liban. Ils sont répartis sur l'ensemble du territoire du Liban ce qui rend complexe la délivrance de l’assistance et des services et demande la mise en place d’approche innovante afin de s’assurer que toutes les personnes dans le besoin sont prises en charge.

Dans le cadre du « Regional Refugee and Resilience Plan » (3RP), le « Lebanon Crisis Response plan » (LCRP) est mis en œuvre par le gouvernement libanais et les Nations Unies, avec pour la composante réfugiée l’appui du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) et pour le pilier stabilisation celui du Programme des Nations Unies pour le Développement.

Le HCR et ses partenaires milite auprès du Gouvernement libanais pour augmenter l’accès des réfugiés à des moyens de subsistance ou des activités leur permettant d’obtenir leurs propres ressources tout en restant dans le cadre de la loi libanaise. Les réfugiés étant éparpillés dans le pays et pour certains parmi les populations libanaises les plus vulnérables, ils utilisent les infrastructures publiques telles que les écoles, les systèmes d’assainissement, l’électricité, les hôpitaux et les centres de santé. Il est donc nécessaire de soutenir les institutions locales et nationales, les autorités gouvernementales et les fournisseurs de services.

Les réfugiés ont un accès réduit au système éducatif public. Ainsi moins de la moitié des enfants réfugiés âgés de 3 à 18 ans est scolarisé dans le système scolaire public. Les écoles libanaises ont ouverts un second shift l’après-midi pour accueillir les réfugiés syriens mais cela demeure insuffisant en terme de capacité.

De plus, la plupart des parents ne peuvent prendre en charge les frais induits par la scolarisation : transport, fourniture etc. les enfants ont des difficultés à suivre le programme enseigné en français ou en anglais après avoir été déscolarisés pendant des années et n’ayant jamais appris ces langues. En conséquence, les taux de décrochage sont élevés. Enfin certains parents sont inquiets par les incidents de discrimination ou harcèlement subi par leurs enfants à l’école.

Objectif général 

Offrir à la population au Liban, notamment les réfugiés syriens, un accès optimal à l'éducation

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

  • 200 enfants souffrant de difficultés d’apprentissage ou d’hyper activité
  • 180 volontaires socio-éducatif
  • 408 volontaires éducatif de liaison communautaires
  • 375 groupes de soutien scolaire à la maison
  • 330 groupes communautaires de
  • 2 100 jeunes
  • 14 écoles de formation professionnelle

Bénéficiaires indirects

  • 143 750 adultes et enfants

Résultats attendus

  • 200 enfants souffrant de difficultés d’apprentissage ou d’hyper activité bénéficient de l’aide médicale et paramédicale nécessaire à leur accès à l’école
  • 180 volontaires socio-éducatif sont formés
  • 408 volontaires éducatif de liaison communautaires sont formés
  • 375 groupes de soutien scolaire à la maison sont formés
  • 330 groupes communautaires de parents reçoivent les formations leur permettant d’aider leurs enfants durant leur scolarité
  • 2100 jeunes suivent une formation professionnelle formelle ou non formelle
  • 14 écoles de formation professionnelle sont équipées
  • le système national d’éducation est renforcé
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Maghreb-et-Mediterranee/Liban/UNHCR-Education-pour-les-enfants-et-les-jeunes-refugies-syriens-au-Liban

Accessibilité