Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Maghreb et Méditerranée > Liban > TAHADDI - Améliorer les possibilités d'éducation pour les enfants vulnérables dans le sud de Beyrouth

TAHADDI - Améliorer les possibilités d'éducation pour les enfants vulnérables dans le sud de Beyrouth

Porteur de projet

TAHADDI

Localisation Liban
Durée 2019 - 2021
Domaine d'intervention Education
Financement 240 000,00 €

 

Contexte et problématique

La crise en Syrie et la présence depuis de nombreuses années sur son territoire de réfugiés syriens a accru la préoccupation du Gouvernement libanais s’agissant du domaine de l’Education. Ce dernier a décidé de mettre en place via son Ministère de l’Education et de l’Education Supérieure (MEHE) des programmes visant à permettre à tous les enfants d’être scolarisés : Reaching All Children with Education (RACE) Programme en 2014-2016 et RACE II pour 2017-2021. RACE I a été mis en place dans le cadre de l’initiative “No Lost Generation” qui prévoit que les enfants et les jeunes syriens touchés par la crise puissent avoir accès à l’éducation et à une protection. RACE II vise à élargir cet accès et à augmenter la qualité de l’éducation pour tous les enfants au Liban. Le Lebanon Crisis Response Plan (2017-2020) dans sa partie consacrée à l’éducation a confirmé les priorités arrêtées par RACE Il.

En complément, le MEHE a travaillé dans le domaine de l’Education non-formelle (ENF) en développant un programme spécifique qui permet le passage de l’ENF vers l’Education formelle. Selon le Vulnerability Assessment of Syrian Refugees 2018 (VASYR), 69% des enfants syriens âgés de 6 à 14 ans au Liban sont inscrits à l’école et 20% pour les enfants de 3 à 5 ans. Les principales raisons de la non-scolarisation sont le dépassement de l’âge de scolarisation et le coût du transport et des fournitures scolaires. De plus, le système éducatif libanais n’est pas inclusif. Malgré la loi sur le Handicap (220/2000) prônant l’inclusion, 50 % des libanais et entre 66-87% des réfugiés syriens en situation de handicap ne sont pas scolarisés.

Tahaddi est le seul centre d’éducation non formelle dans le quartier de Hay El Gharbeh (Beyrouth sud). Tahaddi dans le cadre de son programme ENF cible les enfants qui n’ont pas pu être inscrits à l’école publique. Il s’agit d’enfants qui ont manqué les premières années d’école ou qui ont décroché. Ils ne peuvent plus réintégrer le système public car ils n’entrent plus dans les catégories d’âge. De plus Tahaddi a mis en place un système préscolaire pour les enfants libanais et syriens âgés de 3 à 5 ans afin de leur donner les clés pour réussir leur entrée à l’école publique. 

De plus, Tahaddi appuie l’inscription à l’école publique des enfants qui répondent aux critères d’âge et de niveau scolaire. En parallèle, elle leur offre un programme de soutien scolaire pour leur permettre de réussir dans un système scolaire très compétitif.

Le Gouvernement princier a soutenu Tahaddi et le centre éducatif depuis quelques années au travers de la Fondation d’Auteuil afin d’assurer sa montée en compétence. Ce partenariat en direct avec Tahaddi vient couronner ce travail d’accompagnement et s’inscrit dans la volonté du Gouvernement Princier d’allouer au moins 30% de son Aide Publique au Développement via les acteurs nationaux. Le Conseiller de Gouvernement - Ministre
pour les Relations Extérieures et la Coopération - a visité le Centre Educatif lors de la visite de travail qui s’est déroulée en avril 2018.

Ce projet concourt à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable et plus précisément l’Objectif 4 pour une Education de Qualité et l’Objectif 5 d’égalité entre les sexes.

Objectif général 

Promouvoir la protection de l’enfance au travers du développement de l’accès à une éducation de qualité pour les enfants vulnérables du Sud Beyrouth.

Objectifs spécifiques 

  • Améliorer l’accès à l’éducation non-formelle pour les enfants, les jeunes et les adultes à risque non scolarisés
  • Augmenter les capacités, les compétences et l’employabilité des élèves du Centre EducatifTahaddi grâce à une éducation non-formelle adaptée;
  • Élargir la participation des élèves du Centre Educatif Tahaddi et des autres enfants non scolarisés au système éducatif public.

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

598 personnes (enfants, jeunes et adultes) par an

Bénéficiaires indirects

500 familles

Résultats attendus

  • L’accès à l’éducation primaire non-formelle est élargi
  • L’accès au préscolaire est élargi
  • L’accès aux activités communautaires, récréatives, culturelles et sportives est élargi
  • L’efficacité des services administratifs du Centre Educatif Tahaddi est améliorée
  • L’accès à une éducation de qualité est amélioré grâce au renforcement des compétences des éducateurs
  • L’accès des étudiants à un soutien psychosocial incluant un appui social et de l’orthophonie est élargi
  • L’accès des jeunes du Centre Educatif Tahaddi à un service d’orientation, à des stages ou des formations préparatoires est élargi
  • Le nombre de passages d’élèves du Centre Educatif Tahaddi au système public est augmenté
  • Les résultats des enfants scolarisés dans le public se sont améliorés
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Maghreb-et-Mediterranee/Liban/TAHADDI-Ameliorer-les-possibilites-d-education-pour-les-enfants-vulnerables-dans-le-sud-de-Beyrouth

Accessibilité