Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Maghreb et Méditerranée > Liban > Oeuvre d'Orient - Aide au centre social et d'alphabétisation accueillant les réfugiés

Oeuvre d'Orient - Aide au centre social et d'alphabétisation accueillant les réfugiés

Porteur de projet

Oeuvre d'Orient

Localisation Bouchrieh
Durée 2019 - 2020
Domaine d'intervention Education
Financement 44 700,00 €

 

Contexte et problématique

Depuis que les conflits en lrak et en Syrie font rage, le Liban continue d’accueillir plusieurs centaines de milliers de réfugiés, au point de représenter près du tiers de sa population. Les conditions de vie de ces hommes et ces femmes chassés de leur pays par la guerre et les persécutions, sont extrêmement difficiles et précaires. Quand elles ne vivent pas dans des camps, certaines familles vivent sans toit dans la rue. Dans ce contexte, les enfants sont livrés à eux-mêmes, beaucoup ne sont pas scolarisés et nombre d’entre eux tombent dans la drogue, la mendicité ou le travail illégal. 

Le niveau de pauvreté a considérablement augmenté, à tel point que, selon le rapport 2017 de l’ONG Human Rights Watch, 1/3 de la population libanaise vit en dessous du seuil de pauvreté ainsi que 70% des réfugiés syriens qui dépendent des aides extérieures pour survivre. Selon un communiqué de l’ONG Save The Children de 2018, plus de 500 000 enfants libanais et étrangers vivant au Liban ne sont pas allés à l’école lors de l’année scolaire 2017-2018. Dans ce chiffre, sont inclus 59 % des enfants syriens en âge d’être scolarisés. 

C’est pourquoi l’association «Toi, mon frère et compagnon de route » (Rayye oua Rafiq al Darb) - dont le cheval de bataille est la lutte contre la pauvreté par l’éducation - a créé en 2013 un centre social et d’alphabétisation au coeur de Bouchrieh, un quartier pauvre situé au Nord de Beyrouth, dans laquelle s’entassent par milliers les réfugiés irakiens et syriens en recherche d’un toit et d’un travail. Ce centre social et d’alphabétisation accueille plus de cent enfants irakiens et syriens réfugiés âgés de 3 à 16 ans, de façon quotidienne (de 7h30 à 13h30), grâce à 5 éducatrices spécialisées membres de la communauté réfugiée. Ces enfants reçoivent en fonction de leur âge et de leurs besoins un apprentissage de base (lecture, calcul, écriture) et une remise à niveau scolaire. De plus, un repas chaud quotidien leur est servi gratuitement ainsi qu’à 60 personnes âgées et handicapées défavorisées, d’origine libanaise, résidant dans le quartier. Enfin le centre organise également mensuellement des activités ludiques extrascolaires, des sorties culturelles et sportives. 

Aujourd’hui, ce centre, fonctionnant grâce à des dons, doit faire face à un nombre croissant de bénéficiaires avec l’arrivée de nombreux réfugiés, en provenance d’irak et de Syrie, mais aussi en raison d’une paupérisation de la population locale. Ce projet a bénéficié en 2018 dans le cadre de l’appel à projet destiné aux 051 d’un appui financier d’un montant de 40.000 euros.

Ce projet contribue à l’atteinte des Objectifs de développement durable
- Objectif 1. Pauvreté Zéro
- Objectif 4. Education de Qualité
- Objectif 10. Inégalités réduites

Objectif général 

Apporter un appui aux populations vulnérables du quartier de Bouchrieh à Beyrouth au Liban.

Objectifs spécifiques 

  • Assurer une aide alimentaire pour les 182 bénéficiaires du centre social et d’alphabétisation de l’association “Toi, mon frère et compagnon de route”.
  • Apporter une prise en charge sociale et un soutien scolaire adaptés aux 122 enfants réfugiés bénéficiaires du centre.

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

122 enfants réfugiés syriens et irakiens et 60 personnes âgées libanaises.

Bénéficiaires indirects

Les habitants du quartier et les familles de 122 enfants et des 60 personnes âgées.

Résultats attendus

  • Par un accompagnement social et la distribution d’une aide alimentaire, la qualité de vie des populations vulnérables du quartier de Bouchrieh, bénéficiaires du centre, est améliorée
  • Par une prise en charge socio-éducative, l’errance, la mendicité, le travail illégal et la consommation de drogues chez les enfants réfugiés, en situation de rue, dans le quartier de Bouchrieh est en diminution
  • Les enfants réfugiés, bénéficiaires du centre, acquièrent un bagage éducatif minimum pouvant leur permettre de réintégrer le système scolaire
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Maghreb-et-Mediterranee/Liban/Oeuvre-d-Orient-Aide-au-centre-social-et-d-alphabetisation-accueillant-les-refugies

Accessibilité