Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Maghreb et Méditerranée > Liban > ALCM - Contrôle et suivi médico-social des enfants au niveau des opérations de l’Ordre de Malte au Liban

ALCM - Contrôle et suivi médico-social des enfants au niveau des opérations de l’Ordre de Malte au Liban

Porteur de projet

Association Libanaise des Chevaliers de Malte

Localisation Liban
Durée 01/01/2020 30/12/2024
Domaine d'intervention Santé
Financement 500 000,00 €

Contexte et problématique :

Depuis octobre 2019, le Liban s'enfonce dans une crise socio-économique accentuée par l’accueil depuis 2011 de plus d'1,5 million de réfugiés syriens (soit environ 1/4 de la population, l’un des pays avec le plus fort taux de réfugiés par habitant au monde). La dette du Liban s'élève aujourd'hui à plus de 150% de son PIB et l’Etat libanais est officiellement en cessation de paiement.

Ce contexte fragilise de plus en plus l'accès à la santé pour les populations les plus vulnérables (les réfugiés syriens et les communautés d'accueil pauvres). Près d’1,5 million d’enfants au Liban sont défavorisés. On dénombre parmi eux environ 470 000 Libanais et presque 1 million d’enfants d’autres nationalités, dont 540 000 enfants syriens enregistrés auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et 122 000 enfants palestiniens. Environ 34 % sont âgés de moins de 5 ans, 52 % de 6 à 14 ans et 14 % de 15 à 18 ans. Par ailleurs, les structures de santé primaires sont de plus en plus fréquentées par les Libanais qui privilégiaient le secteur privé jusque-là (+de 50% des Libanais n’ont aucune forme d’assurance-maladie). De plus, les zones rurales souffrent d'un manque d'hôpitaux et de structures de santé primaires.

L'Association Libanaise des Chevaliers de l’Ordre de Malte (ALCM), à travers ses 15 centres de santé et 6 unités mobiles réparties sur l'ensemble du pays, œuvre depuis de nombreuses années en lien avec le Ministère de la Santé libanais pour permettre un accès aux soins médicaux et sociaux de qualité pour les plus démunis. Les centres comptent diverses spécialités (pédiatrie, cardiologie, ophtalmologie, gynécologie, orthopédie etc.) et pratiquent des honoraires modiques.

Le partenariat entre l’ALCM et le Gouvernement Princier a été initié en 2013 et a porté depuis sur l’équipement de centres socio-médicaux (2013) et le soutien à des personnes âgées isolées (2014-2019). A travers ce projet, l'ALCM vise à soutenir, avec l’appui de la Principauté, les soins effectués auprès des enfants de 0 à 18 ans de chaque Centre de l'Ordre de Malte sur l’ensemble du territoire, à renforcer les compétences de ses personnels de santé et à apporter une aide sociale et une éducation à la santé et à la prévention aux femmes et aux enfants des centres d’Aïn El Remmaneh (Sud Beyrouth) et de Kobayat (Nord Liban). Ces centres sont dans des zones concentrant une densité importante de réfugiés (Nord particulièrement).

Ce projet permet également un soutien inscrit dans la durée au système de santé primaire au Liban et au Ministère de la Santé publique Libanais avec lequel des échanges ont eu lieu durant les visites de M. TONELLI, Conseiller de Gouvernement - Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération en avril 2018 et en juin 2019 de Mme ROSABRUNETTO, Directeur Général du Département des Relations Extérieures et de la Coopération. Enfin, il s’inscrit dans la Convention-cadre liant depuis 2012 la Principauté de Monaco et l’Ordre de Malte et pourra à ce titre être valorisé lors de la visite en Principauté prévue le 9 juillet 2020 du Grand Maître de l’Ordre de Malte par la signature d’un accord spécifique. 

Bénéficiaires directs :

11 915 bénéficiaires par an, dont 11 100 enfants entre 0 et 18 ans, 300 femmes, 500 enfants et parents confondus et 15 agents de santé.

Objectif général du projet :

Promouvoir l’accès à des soins de santé de qualité et des aides sociales pour les enfants libanais et réfugiés démunis fréquentant les Centres de soins de santé primaire de l’Ordre de Malte au Liban.

Objectifs spécifiques :

  • Améliorer l’accès aux soins médicaux et aux médicaments des enfants démunis en renforçant les services pédiatriques dans tous les Centres ;
  • Développer l’éducation à la santé infantile auprès des mères de familles fréquentant les Centres de Ain el Remmaneh et Kobayat et des agents de santé (infirmières…) de tous les centres médico-sociaux ;
  • Assurer l’accès aux produits de première nécessité aux enfants les plus démunis dans les Centres de Ain el Remmaneh et Kobayat ;
  • Enseigner les bonnes pratiques d’hygiène dans les centres de Ain el Remmaneh et de Kobayat.

Résultats attendus :

  • Près de 9.000 enfants démunis bénéficient de soins médicaux et de médicaments adaptés dans tous les Centres de soins de santé primaire de l’Ordre de Malte au Liban.
  • 15 agents de santé (Personnel médical et paramédical dans tous les Centres) bénéficient annuellement de formations de renforcement de leurs capacités.
  • 300 femmes bénéficient annuellement de formations en éducation sanitaire dans les Centres de Ain el Remmaneh et de Kobayat.
  • 2.100 enfants démunis bénéficient annuellement de lots hygiéniques et de kits dentaires dans les deux Centres de Ain el Remmaneh et de Kobayat.
  • R4.1 : 500 personnes (parents et enfants) bénéficient annuellement de sessions de prévention dans les centres de Ain El Remmaneh et de Kobayat.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Maghreb-et-Mediterranee/Liban/ALCM-Controle-et-suivi-medico-social-des-enfants-au-niveau-des-operations-de-l-Ordre-de-Malte-au-Liban

Accessibilité