Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Sénégal > Ordre de Malte - Extension du Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte à Dakar (installation d’un cabinet d’imagerie médicale, d’un centre de kinésit...

Ordre de Malte - Extension du Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte à Dakar (installation d’un cabinet d’imagerie médicale, d’un centre de kinésithérapie-rééducation fonctionnelle et développement du pôle de formation)

Porteur de projet

Ordre de Malte France

Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte à Dakar

Localisation Dakar
Durée 2018 - 2020
Domaine d'intervention Santé
Financement 150 000,00 €

Contexte et problématique

A Dakar, les établissements hospitaliers prennent rarement en charge des personnes en situation de handicap, et le Centre Hospitalier Universitaire de Fann, comme d’autres, réfèrent au Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte (CHOM) ses patients ayant besoin de traitements et de soins spécifiques.

Annuellement, le Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte réalise 9000 séances de réhabilitation fonctionnelle et 9000 clichés d’imagerie médicale. Ces capacités correspondent parfaitement à l’implication du Centre dans sa prise en charge, d’une part, des patients affectés par la lèpre au stade du handicap et, d’autre part, à celle des patients ayant subi des interventions lourdes de chirurgie orthopédique.

Après une forte augmentation de l’activité de la rééducation fonctionnelle et de la radiologie ces dernières années, ces services ont dépassé leur seuil de capacité d’accueil en 2016. Par ailleurs, la création et l’aménagement d’une salle de formation s’inscrit dans la continuité des partenariats du CHOM avec des universités et des écoles. Le développement d’une infrastructure dédiée à la formation au cœur des activités des divers services améliorera sensiblement les capacités et la qualité de la formation dispensée par l’établissement, au profit des médecins Sénégalais et Ouest-Africains.

Ce projet contribuera aux Objectifs de Développement Durable, et notamment les ODD n°1 (cible 1.4), ODD n°3 (cible 3.4).

Objectif général

Améliorer la prise en charge des personnes en situation de handicap en Afrique de l’Ouest

Objectifs spécifiques

  • Améliorer l’accès aux services d’imagerie médicale et de réhabilitation fonctionnelle du CHOM, en particulier pour les personnes en situation de handicap
  • Améliorer la qualité de la prise en charge des patients, en particulier ceux en situation de handicap, dans les services d’imagerie médicale et de réhabilitation fonctionnelle au CHOM
  • Améliorer l’offre de formation dispensée au CHOM

Bénéficiaires

Directs

  • 1000 nouveaux bénéficiaires des services de rééducation fonctionnelle
  • 4800 bénéficiaires d’imagerie médicale
  • au moins 100 personnels formés chaque année (personnel du CHOM, étudiants et médecins en spécialisation de la Faculté de Médecine de l'Université Cheikh Anta Diop, les UFR de santé de Thiès, Saint Louis, Ziguinchor, autres structures médicales d’Afrique de l’Ouest et du Centre)
  • au moins 70 bénéficiaires directs des séances de causerie (y compris patients lépreux et leur entourage)

Indirects

  • la population Dakaroise et Sénégalaise, les populations des pays limitrophes, le personnel du CHOM, le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal

Résultats attendus

  • La patientèle du cabinet d’imagerie médicale a augmenté de 10% à la fin de la première année d’activité.
  • Le nombre de séances de réhabilitation fonctionnelle a augmenté de 15% à la fin de la première année d’activité.
  • Le nombre de personnes en situation de handicap prises en charge pour des séances de réhabilitation fonctionnelle a augmenté de 10% à la fin de la première année d’activité.
  • Le nombre de personnes atteintes de complication de la drépanocytose pris en charge au CHOM a augmenté de 10% à la fin de la première année d’activité, et la prise en charge de ces personnes est améliorée.
  • Le nombre d’enfants souffrant de PBVE (pied bot varus équin) pris en charge au CHOM a augmenté de 10% à la fin de la première année d’activité.
  • Les espaces sont suffisants. Ils comportent des zones d’attente abritées et des locaux permettant de se changer.
  • Les espaces sont aux normes pour les personnes à mobilité réduite (nouvelle norme NE X 50-783).
  • Plus de 90% des personnes à mobilité réduite sont satisfaites de la prise en charge dans les services d’imagerie médicale et de réhabilitation fonctionnelle.
  • Les différents professionnels (chirurgiens orthopédiques, anesthésistes réanimateurs, médecins, kinésithérapeutes, infirmiers et étudiants de ces différentes disciplines mais aussi infirmiers spécialistes de la lèpre des régions (ISL), acteurs sociaux...) ayant bénéficié des formations sont satisfaits de la formation théorique apportée et des moyens pédagogiques mis en œuvre au CHOM à au moins 85%.
  • Le CHOM est l’établissement de référence pour la formation des kinésithérapeutes au Sénégal.
  • Selon les besoins de formation spécifique, environ 50 ¾ des interventions chirurgicales font l’objet d’une séance de téléenseignement interactif au profit de médecins extérieurs.
  • Au moins 100 personnes bénéficient d’une formation directe chaque année (employés du CHOM, stagiaires, internes en médecine...).
  • Au moins 70 personnes bénéficient des séances de causerie chaque année (patients atteints de la lèpre et leurs proches).
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Senegal/Ordre-de-Malte-Extension-du-Centre-Hospitalier-de-l-Ordre-de-Malte-a-Dakar-installation-d-un-cabinet-d-imagerie-medicale-d-un-centre-de-kinesitherapie-reeducation-fonctionnelle-et-developpement-du-pole-de-formation

Accessibilité