Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Sénégal > ICD - Développement durable de filières conchylicole, ostréicole et apicole dans le delta du Saloum

ICD - Développement durable de filières conchylicole, ostréicole et apicole dans le delta du Saloum

Porteur de projet

Institut de Coopération pour le Développement en Afrique (ICD)

Localisation Sénégal
Durée 2018 - 2020
Domaine d'intervention Insertion socio-économique
Financement 240 000,00 €

Contexte

Le projet s'inscrit dans une action locale pour le développement d'activités génératrices de revenus et la préservation des milieux naturels dans la région du Sine Saloum. L'incidence de la pauvreté est de 46% dans la  région ciblée (Fatick) dont le Saloum occupe une grande partie.

Le projet vient en aide aux politiques de développement des collectivités locales. Il appui la réduction de ce taux de pauvreté sur la partie la plus vulnérable de la population : les femmes et les enfants.

Le projet a pour but de :

  • Conserver et préserver les écosystèmes du delta du Saloum dans toute leur biodiversité
  • Améliorer la santé maternelle et infantile des mères collectrices de coquillages et de leurs enfants portés sur le dos sous le soleil des heures durant
  • Soutenir la formation professionnelle des femmes récolteuses de coquillages
  • Aider à leur insertion socio-économique à travers le soutien de leur entreprenariat féminin

Dans cette activité, les cas de noyades sont fréquents (36 noyés en 2017) puisque la majorité des femmes qui la pratiquent, ne savent pas nager et traversent les bolongs (chenaux entre les palétuviers) avec de petites barques instables ou à pied à marée basse pour rentrer à marée montante. Les courants des bolongs sont très forts et les chenaux profonds et vaseux donc la traversée ne peut pas être rapide.

De façon indirecte, les trois communes de Dionewar, de Toubacouta et de Palmarin (45 000 habitants environ) bénéficieront de l’exploitation améliorée de la transformation de coquillages par le projet.

L’usage de moyen de transport et de transformation respectant l’environnement, l’augmentation du pouvoir d’achat des productrices et producteurs qui entraineront la création d’autres activités, le développement du transport par les commerçants, etc. ; bénéficiera à la population de ces localités.

Par ailleurs, ce projet s’inscrit pleinement dans divers Objectifs de Développement Durable et notamment l’objectif n°1 « Pas de pauvreté », le n°2 « Faim zéro », le n°8 « Travail décent et croissant économique » ainsi que le n°14 « Vie aquatique ».

Objectif général 

Soutenir les filières ostréicole, conchylicole et apicole pour permettre la gestion autonome et durable de la production d'huitres, de coquillages et de miel par les femmes des GIE du Sine Saloum.

Plus largement, le projet veut contribuer à assurer la sécurité financière et alimentaire par le développement d'activités génératrices de revenus d'une part, et la préservation du milieu naturel d'autre part par une exploitation responsable de la mangrove.

Objectifs spécifiques

  • Augmenter les revenus des femmes récolteuses à travers l'amélioration des conditions d'exploitations des huitres et coquillages du Saloum et la diversification de leurs activités
  • Préserver les ressources naturelles (écosystème mangrove) en développant l'ostréiculture et la conchyliculture à travers la mise en place d'une charte commune

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs:
1975 femmes regroupées au sein de Groupements d'Intérêts Économique et 35 enfants placés en garderie (au début du projet 35 enfants issus de mère cultivatrices de coquillages, le nombre augmentant chaque année).

Bénéficiaires indirects:
Les familles et proches de ces femmes. On estime à près de 20.000 le nombre total de bénéficiaires.

Résultats attendus

  • Les conditions de travail et de sécurité des récolteuses sont améliorées : réduction des risques de 90% des femmes récolteuses, 9 Groupements d’Intérêts Économiques sont correctement équipés, diminution de 90% des cas de noyade infantile
  • Les revenus des productrices augmentent grâce à la promotion et à la création d'un circuit de commercialisation des produits du Saloum : augmentation de 50% de la production d’huîtres, de coquillage et de miel, augmentation de 50% du revenu des familles
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Senegal/ICD-Developpement-durable-de-filieres-conchylicole-ostreicole-et-apicole-dans-le-delta-du-Saloum

Accessibilité