Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Niger > CNRD & STEPS CONSULTING SOCIAL - Contribuer à la réduction de la mortalité liée à la drépanocytose - Phase II

CNRD & STEPS CONSULTING SOCIAL - Contribuer à la réduction de la mortalité liée à la drépanocytose - Phase II

Porteur de projet

Centre National de Référence de la Drépanocytose (CNRD) & Steps Consulting Social

Localisation Niger
Durée 2017 - 2018
Domaine d'intervention Santé
Financement 90 000,00 €

Contexte

Le Niger fait partie des pays d’Afrique où la drépanocytose constitue un problème majeur de santé publique du fait de sa prévalence élevée, estimée à 23,2% selon une enquête de prévalence réalisée par le CNRD au niveau de la région de Niamey en 2015.

C’est pour apporter une réponse appropriée à la prise en charge globale de la drépanocytose au Niger qu’a été créé le Centre National de Référence de la Drépanocytose (CNRD) suite à une convention de partenariat entre le Ministère de la Santé Publique, la Principauté de Monaco, l’Amade Mondiale et l’Association de lutte contre la Drépanocytose au Niger (ALDN). Le CNRD a démarré ses activités le 18 janvier 2010.

Depuis la création du centre, le nombre de patients ne cesse d’augmenter avec un nombre de patients admis de plus de 70 646 depuis 2010, parmi lesquels 43.5 % d’enfants de moins de cinq ans.

Au 31 Juillet 2017, la file active de patients suivis est de 50 727 patients.

Le Gouvernement de la Principauté de Monaco continue à apporter son soutien au CNRD à travers le financement d’activités de déploiement des missions du centre, de recherche et développement, d’équipement, et de renforcement des capacités concernant la gestion ainsi que les compétences institutionnelles, pour une meilleure prise en charge des malades drépanocytaires.

A la fin de sa 7ème année de fonctionnement le CNRD voit la progression régulière de son activité, mais qui est encore limitée à une partie de ses missions. Il lui faut tout à la fois s’adapter à l’augmentation des patients, faire progresser la qualité de l’offre de service, favoriser une prise en charge décentralisée des patients, et rechercher des ressources supplémentaires pour développer son activité.

Objectif général 

Renforcer et déployer l’action du CNRD conformément à son rôle de référent et ses missions de formation et de dépistage.

Objectifs spécifiques 

  • Renforcer les compétences du personnel soignant et renforcer l’équipement du plateau technique afin d’améliorer la qualité de la prise en charge des drépanocytaires au CNRD
  • Améliorer les capacités externes de prise en charge des drépanocytaires par le développement des compétences des professionnels de la santé à Niamey et dans les régions
  • Améliorer la prise en compte des enfants drépanocytaires dans les écoles primaires de Niamey et favoriser le dépistage scolaire par la sensibilisation au niveau secondaire
  • Développer le dépistage néonatal ciblé dans les maternités de la région de Niamey

Bénéficiaires

  • la file active des patients drépanocytaires avec dossier médical au CNRD, dont la prise en charge se fera dans de meilleures conditions et sera de meilleure qualité ;
  • les 15 infirmiers  du CNRD ;
  • les 16 médecins formateurs régionaux ;
  • les 16 médecins urgentistes formés sur la prise en charge des drépanocytaires ;
  • les 16 techniciens de laboratoires en région formés sur les techniques d’électrophorèse dans les centres mères enfants.
  • les cadres, enseignants et parents, les enfants drépanocytaires issus des écoles primaires et du lycée, les professeurs de sciences des écoles
  • les 27 sages-femmes formées dans 9 maternités
  • les mères dépistées et les enfants dépistés précocement dans 15 maternités, soit environ 1500 mères et 380 enfants malades

Résultats attendus

  • Les patients en crise vaso-occlusive bénéficient au CNRD d’une prise en charge de la douleur précoce et adaptée, à tous les niveaux professionnels (infirmiers, médecins)
  • Tous les patients suivis au CNRD ont leur phénotypage dans leur dossier, il n’y a plus de risque de transfusion de sang non phénotypé
  • Le CNRD dispose de l’équipement nécessaire pour réaliser tous les examens systématiques et tous les examens spécialisés à moindre coût pour les patients.
  • Les examens de confirmation de diagnostic par électrophorèse sont effectués dans les centres mères et enfants équipés en région, par les techniciens de laboratoire formés. Leur qualité est contrôlée par le CNRD
  • Les services d’urgence des hôpitaux et de la maternité de référence intègrent dans les équipes de soins des médecins formés capables d’identifier les drépanocytaires en crise et de  réduire le délai d’attente pour leur prise en charge mais également de former les médecins des hôpitaux régionaux et  des hôpitaux de districts.
  • Les enfants drépanocytaires des 5 classes des écoles primaires ciblées se sentent mieux respectés et les parents et les enseignants ont compris les enjeux du dépistage.
  • Les professeurs de sciences ciblés adhèrent à la démarche d’intégration de la drépanocytose dans leurs cours de reproduction et de génétique, comme illustration aux risques de la drépanocytose.
  • L’ensemble des nouveaux nés dont les mères sont identifiées comme porteuses saines sont dépistés, et une action de suivi est engagée pour les porteurs des syndromes drépanocytaires majeurs

 

Suite du projet : ALDN & STEPS CONSULTING SOCIAL – Renforcer l’économie de L'Association de Lutte contre la Drepanocytose – Phase III

http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Niger/CNRD-STEPS-CONSULTING-SOCIAL-Contribuer-a-la-reduction-de-la-mortalite-liee-a-la-drepanocytose-Phase-II

Accessibilité