Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Mali > SOS VILLAGE D'ENFANTS - Prévention de la perte de la prise en charge parentale et promotion des droits de l’enfant

SOS VILLAGE D'ENFANTS - Prévention de la perte de la prise en charge parentale et promotion des droits de l’enfant

Porteur de projet

SOS Villages d'Enfants Mali

Localisation mali Kita ; Sanankoroba
Durée 2017 - 2020
Domaine d'intervention Insertion socio-économique
Financement 250 000,00 €

Contexte

L'indice de développement humain du PNUD place le Mali en 175ème position sur 188 pays listés. Conséquence de ses difficultés à enrayer le sous-développement, 2 millions d'enfants maliens sont privés de soins parentaux adéquats.

Dans les zones de Kita (région de Kayes) et Sanankoroba (région de Koulikoro), la grande pauvreté des familles constitue l'une des causes de l'abandon et du non-respect des droits de l'enfant. Les enfants et jeunes qui sont privés d'un environnement familial affectueux, ponctuellement ou définitivement, sont exposés à des facteurs de risque nuisant à leur développement social, psychologique et physique. Ils sont par étape exclus de la société et accèdent peu ou pas à l'éducation, à la santé, à l'emploi ou même à un titre d'identité. Les conséquences de ce cercle vicieux pèsent sur toute la société : chômage, santé, marginalisation, violence ...

Cette pauvreté s'accompagne d'un taux de natalité très élevé dans les zones de Kita et Sanankoroba (6,4 enfants par femme) et le taux de mortalité des moins de 5 ans est l'un des plus élevés au monde.

Le respect des droits de l'enfant incombe à tous : État, parents, mais aussi aux communautés, élus et responsables locaux ainsi qu'à l'ensemble des citoyens. Pourtant, ses derniers ne sont pas suffisamment informés sur les droits de l'enfant.

SOS Villages d'Enfants Mali accompagne depuis 2005 des familles en situation de grande vulnérabilité afin d'aviter la rupture familiale et pour que les droits des enfants soient respectés. Aujourd'hui, les habitants des quartiers ou villages ciblés par SOS Villages d'Enfants Mali manifestent leur volonté de dire définitivement et collectivement "non" à l'abandon, à la négligeance faite aux enfants et de façon générale aux violations des droits de l'enfant. Leurs capacités opérationnelles, organisationnelles, institutionnelles, financières, doivent être renforcées pour qu'elles parviennent à leurs fins.

SOS Villages d'Enfants Mali intervient en prévention de l'abandon à travers deux Programmes de Renforcement de la Famille. Il s'agit d'une approche multisectorielle (économie, sécurité alimentaire, santé, instruction) mise en oeuvre auprès des familles extrêmement vulnérables en réponse aux besoins essentiels de leurs enfants.

ODD visés : 1 (Pas de pauvreté), 3 (Bonne santé et bien-être), 10 (Inégalités réduites), 16 (Paix, justice et institutions efficaces).

Objectif général 

Contribuer au respect des droits de l'enfant dans les localités d'intervention.

Objectifs spécifiques 

  • Les enfants des localités sont mieux protégés, leurs droits sont connus et promus
  • Le risque de perte de prise en charge familiale est prévenu ; les enfants du groupe-cible spécifique grandissent dans un environnement protecteur et affectueux
  • Les enfants du groupe-cible spécifique et leurs tuteurs accèdent à la sécurité alimentaire, à des conditions de vie satisfaisantes et aux services sociaux de base via une situation économique stable et viable

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

  • 905 enfants (42% de filles et 58% de garçons) de 190 familles, dont la situation actuelle risque de leur faire perdre la prise en charge parentale, ainsi que leurs tuteurs (289 dont 69% de femmes et 31% d'hommes)
  • 11 Organisations Communautaires de Base (OBC) représentant 456 membres

Bénéficiaires indirects :

  • Enfants dont les droits ne sont actuellement pas respectés et citoyens en âge de procréer : 45.796 habitants des 11 localités

Résultats attendus

  • Les citoyens, les jeunes et la communauté connaissent l'importance de respecter les droits de l'enfant
  • Les citoyens, les jeunes, les enfants et la communauté connaissent les interlocuteurs auprès de qui dénoncer les cas de violations des droits de l'enfant
  • Les tuteurs des localités, en priorité ceux du groupe-cible spécifique, savent comment protéger leurs enfants et favoriser leur développement
  • Les tuteurs des localités, en priorité ceux du groupe-cible spécifique, ont tissé un réseau permettant d'assurer certains droits de leurs enfants
  • Les tuteurs du groupe-cible spécifique augmentent leurs ressources financières et en allouent une part croissante au respect des droits de leurs enfants
  • La communauté a la capacité d'assister les enfants de familles indigentes pour que leurs droits soient mieux respectés
  • Les OBC conduisent seules ou ensemble des activités répondant aux besoins locaux de protection de l'enfance et de promotion des droits de l'enfant
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Mali/SOS-VILLAGE-D-ENFANTS-Prevention-de-la-perte-de-la-prise-en-charge-parentale-et-promotion-des-droits-de-l-enfant

Accessibilité