Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Mali > SANTE SUD - Décentralisation de la prise en charge de la drépanocytose en zones rurales au Mali

SANTE SUD - Décentralisation de la prise en charge de la drépanocytose en zones rurales au Mali

Porteur de projet

Santé Sud Mali

Localisation Bamako
Durée 2020 - 2023
Domaine d'intervention Santé
Financement 400 000,00 €

Contexte :

La Principauté de Monaco et la République du Mali ont signé un Accord cadre de coopération en 2011. La Santé est un domaine d'intervention prioritaire de la politique de coopération au développement du Gouvernement Princier. L'ONG Santé Sud, et plus particulièrement sa représentation nationale au Mali, est un partenaire privilégie de la Coopération monégasque à travers deux partenariats en cours (2019-2021) : la médicalisation des zones rurales et l'appui à la pouponnière de Bamako en partenariat avec le Ministère de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille.

Au Mali le taux de prévalence de la drépanocytose, première maladie génétique au monde, est très élevé, environ 12% de la population porte le trait drépanocytaire. Dans le pays, la prise en charge de la drépanocytose est essentiellement centralisée à Bamako, au Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose (C.R.L.D.) soutenu par le Gouvernement Princier depuis sa création et à Kayes où une unité de soins a été réalisée. Or, 70% de la population vit en milieu rural.

Des efforts ont été réalisés ces dernières années pour décentraliser la prise en charge de la maladie avec notamment la création du premier diplôme universitaire "drépanocytose" soutenu par le Gouvernement Princier (125 médecins déjà formés issus de plusieurs régions du Mali et d'autres pays africains) et récemment la diffusion du guide de prise en charge de la drépanocytose réalisé par six médecins d'Afrique de l'Ouest (dont un médecin malien) et de Madagascar, toujours avec l'appui du Gouvernement Princier.

Pour renforcer ces premières actions, le présent projet porté par Santé Sud Mali, qui a une grande expérience de la médecine en milieu rural, avec l'appui le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales du Mali, prévoit notamment de créer un réseau de soins ville-campagne et de former et équiper 17 centres de santé communautaires afin que les populations rurales puissent accéder à un dépistage et des soins de qualité.

Les 17 centres de santés visés par le projet bénéficient déjà d'un appui de Santé Sud Mali, de la Fondation Mérieux et du Centre d'Infectiologie Charles Mérieux de Bamako à travers le projet "Labomedcamp" soutenu par la Coopération monégasque qui a permis de les équiper d'un laboratoire d'analyse et de techniciens de laboratoires.

Ce projet a été validé par les autorités maliennes et monégasques à l'occasion de la 2ème commission bilatérale de coopération qui s'est tenue à Monaco en mars 2019. Il contribue à l'Objectif de Développement Durable n° 3 des Nations Unies "bonne santé et bien-être", cible 3.3. "d'ici à 2030, mettre fin à l'épidémie de sida, à la tuberculose, au paludisme et aux maladies tropicales négligées et combattre l'hépatite, les maladies transmises par l'eau et autres maladies transmissibles" et au programme phare "lutte contre la drépanocytose" de la politique de coopération au développement du Gouvernement Princier.

Bénéficiaires :

Bénéficiaires directs :

  • 4.733 patients dépistés drépanocytaires, soit 10% des drépanocytaires attendus (47.334 personnes)
  • 2.367 drépanocytaires pris en charge (50% des personnes dépistées) et parmi eux 510 enfants atteints de la forme de syndrome drépanocytaire majeure (SDM), soit 90% des cas attendus dans les 17 aires de santé.
  • 9 médecins travaillant dans les centres de santé de référence concernés par le projet.
  • 17 médecins de campagne des 17 centres de santé bénéficiaires.
  • 17 techniciens de laboratoires.
  • 170 relais communautaires des 17 aires de santé concernées par le projet.

Bénéficiaires indirects :

  • 300.000 personnes sensibilisées à la maladie
  • L'Association Malienne de lutte contre la drépanocytose (A.M.L.U.D.), qui sera renforcée avec l'élaboration et la mise en oeuvre de son projet associatif.

Objectif général :

Contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité liées à la drépanocytose ainsi qu'au nombre de naissances drépanocytaires au Mali.

Objectif spécifique :

Renforcer l’accès à la prévention, au dépistage et à la prise en charge des patients drépanocytaires dans 17 aires de centres de santé dirigés par des médecins en milieu rural à travers la constitution d’un réseau ville - campagne.

Résultats attendus :

  • Un réseau de soins ville-campagne est développé et animé de la première ligne de soins jusqu'au niveau du Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose.
  • La prise en charge de la drépanocytose est mise en oeuvre au niveau de la première ligne de soins dans 17 aires de santé.
  • Les dispositifs d'information, d’éducation et de sensibilisation à la prévention, au dépistage et à la prise en charge de la drépanocytose sont élaborés et mis en oeuvre à travers les relais communautaires et l'Association Malienne de Lutte contre la Drépanocytose.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Mali/SANTE-SUD-Decentralisation-de-la-prise-en-charge-de-la-drepanocytose-en-zones-rurales-au-Mali

Accessibilité