Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Burkina Faso > ASMAE - UN-ABPAM / EJA - Grandir ensemble : pour une meilleure insertion sociale des enfants de 3 à 6 ans ayant une déficience visuelle à Ouagadougou

ASMAE - UN-ABPAM / EJA - Grandir ensemble : pour une meilleure insertion sociale des enfants de 3 à 6 ans ayant une déficience visuelle à Ouagadougou

Porteur de projet

Association Sœur Emmanuelle (ASMAE) - Union Nationale des Associations Burkinabè pour la Promotion des Aveugles et Malvoyants / Ecole des Jeunes Aveugles (UN-ABPAM / EJA)

Localisation Ouagadougou
Durée 2019 - 2021
Domaine d'intervention Education
Financement 200 000,00 €

Contexte et problématique :

Le Burkina Faso, classé 183ème/189 à l’Indice de Développement Humain (IDH), a fait de l’éducation un enjeu prioritaire. En effet, les chiffres sont alarmants : la durée moyenne de scolarisation des enfants est de 1,4 an, soit l’un des taux les plus bas de la planète. En 2018, environ 65% de la population du Burkina Faso est analphabète. Les besoins du système éducatif du pays sont criants. En ce sens, l’appui à l’éducation constitue un axe de coopération privilégié de la Coopération monégasque au Burkina Faso, en faveur de la formation professionnelle, l'éducation primaire ou encore le préscolaire. Le projet s’inscrit dans l'ODD n° 4 « Education de qualité » (cible 4.2, 4.5, 4.a, 4.c) et renforcera l’action de la coopération de Monaco dans le domaine de l’éducation, notamment inclusive.

Dans le pays, seuls 4% des enfants scolarisables bénéficient d’une éducation préscolaire. Les enfants en situation de handicap sont encore plus rarement préscolarisés. Plusieurs défis sont à relever en matière d’éducation préscolaire, notamment pour les enfants déficients visuels : les faibles compétences communautaires en matière d’identification et de prévention de la déficience visuelle ; la faible intégration du préscolaire dans la stratégie nationale en faveur de l’éducation inclusive ; les ressources limitées pour lutter contre la déficience visuelle, et le manque de coordination et de collaboration en matière de santé oculaire entre les différentes parties prenantes. Par ailleurs, la volonté de mettre l’accent sur le préscolaire se base sur les preuves que l’inclusion au niveau préscolaire favorise l’insertion sociale sur le long terme. En effet, la recherche montre que l’accès à une éducation préscolaire de qualité pour tous renforce l’équité sociale ; les enfants défavorisés et/ou ayant une déficience étant alors les premier.e.s bénéficiaires de l’éducation préscolaire.

Bénéficiaires :

Bénéficiaires directs :

  • 72 élèves de 3 à 6 ans inscrits au préscolaire de l’UN-ABPAM/EJA (dont 30 avec un handicap visuel) et leurs parents (144) ;
  • Au moins 30 enfants bénéficiaires de l’appui direct du Centre National de Lutte contre la Cécité (CNLC) ;
  • 4 professionnels du préscolaire (3 éducatrices/monitrices et 1 stagiaire) et les 5 personnels de direction et d’encadrement de l’UN-ABPAM/EJA (2 travailleurs sociaux, 1 directrice, 1 chargé administration-finance, 1 chargé de projet) ;
  • Au moins 200 personnes bénéficiaires des services de dépistage oculaire (enfants et parents) ;
  • Au moins 400 personnes bénéficiaires des activités de sensibilisation ;
  • La Direction de la Promotion de l’Education Inclusive, de l’Education des Filles, et du Genre (DPEIEFG), le Centre National de Lutte contre la Cécité et 6 ONGs qui participeront aux cadres de concertation et mises en réseau

Bénéficiaires indirects :

La Direction Générale de la Recherche en Education et de l’Innovation Pédagogique (DGREIP); l’inspectrice du préscolaire de la commune 2 de Ouagadougou ; les familles des élèves inscrits au préscolaire de l’UN-ABPAM ; les familles des bénéficiaires des services de dépistage oculaire ; les familles des enfants bénéficiaires de l’appui direct du CNLC et plus largement la communauté de la Commune 2 de Ouagadougou.

Objectif général du projet :

Contribuer à l'insertion sociale des enfants de 3 à 6 ans ayant une déficience visuelle et de leur famille à Ouagadougou.

Objectifs spécifiques :

  • Dépister, identifier et référer les enfants ayant une déficience visuelle vers les services de santé et d'éducation ;
  • Contribuer à l'amélioration de l'offre de services de dépistage, de soins et d’éducation à destination des enfants de 3 à 6 ans dans l’arrondissement 2 de Ouagadougou.

Résultats attendus :

  • La communauté de l’arrondissement 2 est sensibilisée aux causes et aux moyens de prévention de la déficience visuelle ainsi qu’à l’éducation inclusive et bénéficie de services de dépistage oculaire ;
  • Les enfants ayant une déficience visuelle bénéficient d’une orientation/ référencement vers les services de santé, d’éducation et d’action sociale ainsi que d’une prise en charge /accompagnement par ces services ;
  • Les compétences des professionnels de l’UN-ABPAM/EJA et du Centre National de Lutte contre la Cécité (CNLC) sont renforcées via l’appui de proximité et personnalisé ;
  • Les acteurs institutionnels et de la société civile de l’éducation, de la santé et de l’action sociale collaborent pour l'insertion sociale des enfants ayant une déficience visuelle.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Burkina-Faso/ASMAE-UN-ABPAM-EJA-Grandir-ensemble-pour-une-meilleure-insertion-sociale-des-enfants-de-3-a-6-ans-ayant-une-deficience-visuelle-a-Ouagadougou

Accessibilité