Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Ouest et Sahélienne > Burkina Faso > APOSE/EFTP - Appui à la politique sectorielle d’enseignement et de formation techniques et professionnels au Burkina Faso

APOSE/EFTP - Appui à la politique sectorielle d’enseignement et de formation techniques et professionnels au Burkina Faso

Porteur de projet

Gouvernement du Burkina Faso

Localisation Burkina Faso
Durée 2019 - 2021
Domaine d'intervention Insertion socio-économique
Financement 300 000,00 €

Contexte et problématique :

Le Burkina Faso, classé 183ème/189 à l’Indice de Développement Humain (IDH), a fait de la formation professionnelle un enjeu prioritaire. En effet, les chiffres sont alarmants : la durée moyenne de scolarisation des enfants est de 1,4 an, soit l’un des taux les plus bas de la planète. En 2018, environ 65% de la population du Burkina Faso est analphabète. Les besoins du système éducatif du pays sont criants. Par ailleurs, la population burkinabè est caractérisée par son extrême jeunesse, avec notamment 67% de la population ayant moins de 25 ans et 33,2% ayant un âge compris entre 15 et 35 ans.

Depuis 2011, les Partenaires techniques et financiers du Burkina Faso se sont coordonnés pour appuyer le secteur de l’éducation et de la formation technique et professionnelle au Burkina Faso. Cette coordination a fait émerger un Programme d’appui à la politique sectorielle, dénommé "PAPS", doté de 23,8 millions d’euros. Il a été exécuté entre 2012 et 2018. La Coopération de Monaco a appuyé ce Programme entre 2015 et 2017 à hauteur de 300.000 euros. Jusqu’à six Partenaires Techniques et Financiers l’ont appuyé : les Coopérations luxembourgeoise, française, autrichienne, suisse, monégasque et taiwanaise.

L’Appui à la politique sectorielle de l'Enseignement et Formation Techniques et Professionnels (EFTP) intitulé « APOSE » concrétise une seconde phase de cette coopération entre les Partenaires pour soutenir les autorités du Burkina Faso dans ce domaine. L’objectif global du programme est d'améliorer la disponibilité et l’employabilité des ressources humaines au Burkina. La priorité a été donnée à la réalisation d’actions de formation qualifiantes et certifiantes, à forte employabilité et de courte durée car le Burkina Faso est un pays à forte croissance démographique et les structures actuelles ne permettent pas de former tous les jeunes qui arrivent chaque année aux portes des centres de formation.

Lors de la deuxième réunion de la Commission bilatérale de Coopération entre le Burkina Faso et la Principauté de Monaco en janvier 2018, la formation professionnelle, l’insertion et l’emploi des jeunes ont été identifiés parmi les priorités. Ce Programme sectoriel permettra à la Principauté de Monaco d’être présente avec les autres bailleurs institutionnels et ainsi d’accompagner l’Etat burkinabè dans la réalisation des objectifs définis dans son Plan National de Développement Economique et Social (axe 2). Il est à noter que la coordination de l’ensemble des partenaires techniques et financiers est régie par le Protocole de Financement Commun (PFC).

Bénéficiaires :

  • 32.900 jeunes de 15-24 ans dont 9.870 femmes et 2.000 personnes en situation de handicap ;
  • 750 à 1.000 formateurs dans le cadre du dispositif d'apprentissage (artisans/tuteurs d'entreprise/formateurs endogènes) ;
  • 1.000 formateurs en centres de formation ;
  • entre 300 et 450 certificateurs ;
  • 300 dirigeants des organismes de formation.

Objectif général du projet :

Améliorer la disponibilité et l'employabilité des Ressources Humaines au Burkina Faso

Objectifs spécifiques :

  • Accès à la formation - accroître l’offre de l’EFTP dans les secteurs économiques prioritaires au profit des jeunes et adultes ;
  • Qualité de la formation et l’insertion - améliorer l’efficacité interne et externe de l’EFTP (et de l'insertion) par des formations de qualité, en vue de disposer d’un capital humain compétitif et productif ;
  • Pilotage de la gouvernance de la formation - asseoir un dispositif efficace et efficient de pilotage et de coordination des activités de l'EFTP.

Résultats attendus :

  • Les dispositifs d'enseignement et de formation techniques et professionnels dans les secteurs économiques prioritaires retenus ainsi que les métiers émergents ont été renforcés ;
  • Une main d’œuvre qualifiée est mise à disposition des secteurs économiques prioritaires ainsi que des métiers émergents ;
  • L'accessibilité à l'EFTP pour les groupes spécifiques est améliorée ;
  • L'ingénierie de la formation suivant l’approche par compétence est développée ;
  • Le dispositif national de certification des qualifications professionnelles est renforcé ;
  • Les capacités des ressources humaines des dispositifs de formation sont renforcées ;
  • L'insertion professionnelle des sortants de l’EFTP est améliorée ;
  • Un dispositif de pilotage basé sur une gestion partenariale impliquant tous les acteurs de l’EFTP est mis en place et fonctionnel ;
  • Le dispositif de suivi-évaluation du PAT de l’EFTP est mis en place et fonctionnel ;
  • Les capacités de financement de l’EFTP sont accrues ;
  • La décentralisation du sous-secteur de l’EFTP est développée ;
  • La mutualisation des ressources au niveau de l’EFTP est développée ;
  • Le sous-système de la formation professionnelle est renforcé.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Ouest-et-Sahelienne/Burkina-Faso/APOSE-EFTP-Appui-a-la-politique-sectorielle-d-enseignement-et-de-formation-techniques-et-professionnels-au-Burkina-Faso

Accessibilité