Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Est et Australe > Madagascar > SOS VILLAGES D'ENFANTS – Qualité de l’accueil en protection de l’enfance à Madagascar (QUAPEM) et réalisation des projets de vie des enfants privés...

SOS VILLAGES D'ENFANTS – Qualité de l’accueil en protection de l’enfance à Madagascar (QUAPEM) et réalisation des projets de vie des enfants privés de soins parentaux placés en institutions

Porteur de projet

SOS Villages d’Enfants France et le Ministère malgache de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme

Localisation Madagascar
Durée 2018 - 2021
Domaine d'intervention Insertion socio-économique
Financement 400 000,00 €

A Madagascar, l’état des lieux mené en 2013 par le Ministère de la Population de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF) auprès de l’ensemble des centres d’accueil en protection de l’enfance officiellement recensés, identifiait 8.672 enfants sans soutien familial/placés dans 135 centres (chiffre estimé aujourd’hui à 9.000 enfants). L’état des lieux a permis de pointer un certain nombre de dysfonctionnements - 58 % des centres à vocation sociale sont en activité mais n’ont pas l’agrément requis; - seuls 26 % des enfants accueillis ont fait l’objet d’une ordonnance de placement pourtant requise; - 71% des enfants accueillis n’ont pas de copie de leur acte de naissance.

Le nombre de professionnels est insuffisant, les enfants sont souvent malnutris et en mauvaise santé, 64% d’entre eux ont été remis volontairement par leurs parents, sans aucune alternative étudiée. Conformément à l’Axe 3 : « Protection et promotion des droits des groupes spécifiques à risques » de la Politique Nationale de la Protection Sociale de l’État Malagasy (2016-2020), l’Etat a élaboré des Normes et Standards qui feront l’objet d’une annexe du décret réglementant les centres d’accueil en 2018 mais les centres ne disposent ni des moyens ni parfois des compétences pour les mettre en application ni d’un espace d’expression collective concertée du milieu professionnel.

A la veille du trentième anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant en 2019, ce Projet contribuera aux 0DD 2 (nutrition), 3 (santé), 4 (éducation), 10 (réduction des inégalités) et 17 (partenariats pour la réalisation des objectifs). Il comporte 2 composantes : l’une mise en œuvre par SOS Village d’Enfant en collaboration avec le MPPSPF pour accompagner les centres dans la mise aux normes et la formation des personnels et l’autre mise en œuvre par le MPPSPF pour la réalisation des projets de vie des enfants privés de soins parentaux placés dans les centres afin de tenter, dans la mesure du possible, un retour en famille dans 17 régions.

Objectif général

Contribuer à la concrétisation des droits des enfants de Madagascar accueillis en protection de l’enfance ou susceptibles de l’être, à leur développement et à leur épanouissement.

Objectifs spécifiques

• Améliorer la conformité de 40 structures d’accueil malgaches en protection de l’enfance aux normes nationales et aux bonnes pratiques internationales.
• Créer un environnement favorable à la professionnalisation du milieu associatif de la protection de l’enfance à Madagascar.
• Procéder à la désinstitutionalisation des enfants en identifiant leurs projets de vie.

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs
• 40 responsables de centres d’accueil dont 8 coachs, 40 éducateurs ou assistants sociaux, 40 intervenants sociaux de 40 centres d’accueil de jour et de nuit répartis sur 4 régions.
• Environ 1.300 enfants accueillis en protection de l’enfance et 130 enfants susceptibles de l’être dans les 3 ans.
• 17 Directions régionales du MPPSPF et 2 directions centrales du MPPSPF.
• Environ 9.000 enfants de moins de 15 ans privés de soins parentaux placés dans des centres.

Bénéficiaires indirects
• Environ 12.000 enfants et leurs familles.

Résultats attendus

QUAPEM

• 40 responsables de centres, 40 assistants sociaux ou éducateurs, 40 intervenants sociaux ont amélioré leurs compétences en termes d’accueil en protection de l’enfance et de prise en compte des droits de l’enfant;
• 40 centres d’accueil ont réussi à adapter leur gestion, leurs procédures internes (admission, suivi, autonomie), et leurs pratiques quotidiennes aux normes nationales et internationales et au référentiel Qualité et ont amélioré leurs conditions matérielles et leur autonomie financière par des activités génératrices de revenus;
• 4 cursus de formation professionnelle et un référentiel de Qualité ont été élaborés;
• Dans chaque région, les centres d’accueil se connaissent mieux et coopèrent sur le plan opérationnel;
• Les centres d’accueil savent définir des positions collectives, élaborer ensemble une stratégie de plaidoyer crédible et constructive, et s’organiser pour la porter à la connaissance des décideurs par au moins un message fort sur le plan national afin d’améliorer la politique publique de protection de l’enfance.

Réalisation des projets de vie des enfants privés de soins parentaux placés en institutions

• La base des données des centres d’accueil est mise à jour;
• Un répertoire des Travailleurs Sociaux est disponible au niveau des 17 régions;
• Chaque enfant de moins de 15 ans répertorié, placé dans les centres d’accueil, possède son projet de vie;
• Au moins 50% des enfants de moins de 15 ans privés de soins parentaux sont réinsérés dans le milieu familial avec un accompagnement social de la famille;
• Au moins un centre à vocation sociale est agré ppur l’adoption dans les trois chefs-lieux de provinces respectifs (Diana-Boeny-AtsimoAndrefana).

 

http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Est-et-Australe/Madagascar/SOS-VILLAGES-D-ENFANTS-Qualite-de-l-accueil-en-protection-de-l-enfance-a-Madagascar-QUAPEM-et-realisation-des-projets-de-vie-des-enfants-prives-de-soins-parentaux-places-en-institutions

Accessibilité