Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Est et Australe > Madagascar > LEAD SANTE - Pôle jeunesse, éducation et formation

LEAD SANTE - Pôle jeunesse, éducation et formation

Porteur de projet

Lead Santé

Localisation Madagascar
Durée 2018 - 2020
Domaine d'intervention Education
Financement 360 000,00 €

Contexte

Les crises politiques successives et les catastrophes naturelles qui frappent régulièrement la Grande Ile ont fait de Madagascar l’un des pays les plus pauvres de la planète (IDH 158/188). La dernière crise politique de 2009 à 2013 a durement éprouvé la population. Sur les 24,2 millions de malgaches (2016), 71,5% vivent sous le seuil de pauvreté et 52,7% dans l’extrême. Les enfants et jeunes de moins de 18 ans (50% de la population malgache) sont dans une situation des plus inquiétantes. D’ici 2025 leur nombre aura doublé, ce qui les place au centre des stratégies de développement du pays.

L’éducation est la clé pour la réussite des jeunes. Pourtant, l’éducation publique est confrontée à de nombreuses difficultés (taux d’abandon scolaire important, grossesses précoces trop fréquentes, manque d’infrastructure et de matériel pédagogique, insuffisance d’enseignants et de formations adéquates), qui provoquent une exclusion encore trop importante du système éducatif. Seuls 7,7% des enfants sont inscrits au préscolaire, 30% ne vont pas à l’école primaire, la déperdition scolaire entre la 1ère et la 5ème année du cycle primaire s’élève à 32% et seuls 27,8% des enfants sont inscrits au collège.

Depuis 2005, le Ministère malgache de l’Éducation Nationale (MEN) s’est engagé dans le mouvement global « Éducation Pour Tous », qui comprend, entre autres, l’ouverture des classes préscolaires dans les écoles primaires publiques, le recrutement de nouveaux enseignants et la redéfinition des objectifs de l’Education publique pour «favoriser l’épanouissement intellectuel, physique, moral, civique et artistique de chaque individu». Malgré cette initiative, les ressources du Gouvernement Malagasy sont insuffisantes. Les dépenses totales d’éducation ont été réduites de 3,6% du PIB national en 2008 à 2,1% en 2013, ce qui incite le MEN à s’appuyer fortement sur le travail des ONG pour la mise en œuvre de sa politique.

Le projet regroupe 3 associations sous le pilotage de l’une d’entre elles, Lead Santé, déjà partenaire de la Coopération Monégasque, qui apportera un appui technique aux 2 autres, Bel Avenir et Kozama.

De 2016 à 2017, les partenaires étaient intervenus dans les villes de Fianarantsoa, Antsirabe, Mananjary et Tuléar.

Il s’inscrit dans l’Objectif de Développement Durable n°4 « Education de qualité » mais également le n°3 « Bonne santé et bien-être» sur son volet visant à lutter contre les grossesses précoces.

Objectif général

Promouvoir l’éducation, l’accompagnement et l’épanouissement de 66.000 enfants et adolescents défavorisés dans trois régions de Madagascar.

Objectifs spécifiques

  • Sensibiliser les enfants, adolescents et familles vulnérables sur l’importance de l’éducation et de la santé reproductive
  • Créer un environnement scolaire plus favorable à l’épanouissement des enfants et adolescents
  • Accroître le taux de scolarisation des enfants les plus vulnérables
  • Renforcer les compétences des acteurs impliqués dans l’éducation des enfants et adolescents

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

  • 66.400 enfants et adolescents de 0 à 16 ans sur la durée du projet
  • 453 enseignants et éducateurs

Bénéficiaires indirects :

  • Les parents, frères et sœurs de ces enfants et adolescents

Résultats attendus

  • Les parents ont renforcé leur lien affectif avec leur enfant et leur capacité à stimuler son développement psychomoteur et sont sensibilisés à l’importance de sa scolarisation
  • Les collégiens ont acquis de nouvelles connaissances sur le leadership et la santé reproductive
  • Les parents ont augmenté leurs capacités à soutenir leurs enfants pendant l’adolescence sur la santé reproductive
  • Les élèves et instituteurs utilisent des outils pédagogiques attractifs et adaptés au contexte malgache
  • Les élèves ont renforcé leurs connaissances générales à travers des activités pédagogiques complémentaires
  • Les élèves ont bénéficié de soutien scolaire, de temps de découverte de nouvelle technologie et d’animation culturelle et sportive à Tuléar
  • Les collégiens ont bénéficié des activités périscolaires hebdomadaires, des séances de counseling individuels et d’un "Coin Jeunes" dans leur collège
  • Des élèves ont bénéficié de la régularisation de leurs actes de naissance pour pouvoir s’inscrire à des examens et continuer leur scolarisation
  • Les familles les moins autonomes ont été accompagnées dans les démarches d’inscription scolaire de leurs enfants
  • 30 classes préscolaires sont créées et permettent à 5.400 enfants d’augmenter leurs chances de réussite au primaire
  • Les acteurs impliqués dans l’éducation des enfants des familles vulnérables ont renforcé leurs compétences dans l’éveil de la petite enfance et mettent en oeuvre leurs ateliers en autonomie
  • Les instituteurs ont renforcé leurs connaissances sur les méthodes et les moyens utilisés dans leur zone d’action
  • Des jeunes adultes sont embauchés et formés en tant qu’animateur-éducateur pour travailler dans les collèges publics partenaires
  • Les équipes permanentes ont bénéficié des formations, conférences et/ou ateliers liés à la thématique du projet au niveau national et régional
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Est-et-Australe/Madagascar/LEAD-SANTE-Pole-jeunesse-education-et-formation

Accessibilité