Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Est et Australe > Madagascar > GRET - Programme d'éducation nutritionnelle en milieu urbain pauvre à Madagascar

GRET - Programme d'éducation nutritionnelle en milieu urbain pauvre à Madagascar

Porteur de projet

GRET

Localisation Toamasina
Dates 01/01/2017 31/03/2021
Domaine d'intervention Santé
Financement 380 000,00 €

Contexte

Le PENIM s’intègre dans le Programme de Fortification Alimentaire pour les populations vulnérables à Madagascar (PFOA) également porté par le GRET depuis 2017, et qui se termine en 2020. Afin de concorder avec les activités du projet PFOA, l’extension d’un an du projet PENIM pour un montant de 80.000 euros visera notamment à comparer les résultats atteints à Antananarivo durant les trois premières années du projet avec une autre ville côtière, Toamasina, afin d’examiner si un contexte différent peut influer sur les résultats et le bon fonctionnement du projet (différente couverture réseau, accès réduit aux portables, etc.). Cette étape conditionnera l’extension et la réplicabilité du projet à Toamasina et contribuera à renforcer les actions d’éducation et de sensibilisation nutritionnelles en milieu urbain à Antananarivo et à Toamasina, notamment via la poursuite de l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication.

A Madagascar, la malnutrition demeure un problème majeur à la fois de santé publique et socio- économique qui touche une grande partie de la population, particulièrement les enfants et les femmes. Parmi les différentes formes de malnutrition, la malnutrition chronique se manifeste par un retard de croissance et entraîne chez les enfants de deux ans des séquelles irréversibles à l’âge adulte : 47% des enfants de moins de cinq ans souffrent d'un retard de croissance (enquête de référence sur les OMD 2012 - 2013). Les causes majeures de cette malnutrition sont les pratiques alimentaires inadaptées et les maladies. Bien que l'entreprise sociale Nutri'zaza contribue à mettre à disposition localement un aliment de complément au lait maternel de qualité et bon marche, la méconnaissance des populations sur les pratiques recommandées en nutrition (soins préventifs et curatifs donnés à l'enfant et à la mère, alimentation appropriée, pratiques générales d'hygiène etc.) reste un déterminant important de cette situation. C'est dans ce contexte que s'inscrit ce projet visant à renforcer les actions d'éducation nutritionnelle, notamment en milieu urbain à Antananarivo dans les quartiers d'intervention de Nutri'zaza.

Ce Projet s'appuie sur l'expertise du GRET, organisme qui travaille à Madagascar dans le domaine de la lutte contre la malnutrition depuis plus de dix ans, à travers différents programmes (Nutrimad, PASMI, AINA).

Lors de sa venue en novembre 2016, le Conseiller Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération avait signé un protocole d'entente avec le GRET préfigurant cette convention. Le projet contribuera à la mise en œuvre des ODD n°1 - lutte contre la pauvreté, n°2 - lutte contre la faim, n°3 - sante, n°4 - éducation, n°10 - réduction des inégalités. La Coopération monégasque travaille depuis 2011 avec cet organisme pour l'appui a une coopérative laitière au Sénégal.

Objectif général

Améliorer le statut nutritionnel des enfants de moins de 2 ans par des actions innovantes et complémentaires de sensibilisation à Antananarivo et à Toamasina.

Objectif spécifique

Améliorer les connaissances et pratiques nutritionnelles de 15 000 familles avec enfants de moins de 2 ans dans 60 quartiers d'intervention de Nutri'zaza à Antananarivo et 50 quartiers de Toamasina par de la sensibilisation de proximité et à distance; et par le renforcement des compétences des professionnels de santé et de la stratégie de sensibilisation de l'Office Nationale de Nutrition (ONN).

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

  • 15 000 familles avec enfants de 0 à 24 mois, vivant dans 60 fokontany d’intervention de l’entreprise sociale Nutri’zaza à Antananarivo et dans 50 fokontany de Toamasina ;
  • 8 000 femmes allaitantes ;
  • 250 personnels de santé exerçant dans les quartiers d’Antananarivo (médecins et sages-femmes des Centres de Santé de Base, médecins privés);
  • 110 agents communautaires représentant le socle de base de toute action de sensibilisation et mobilisation au niveau communautaire à Antananarivo ;
  • l’Office National de Nutrition (ONN) rattaché à la primature malgache, et le Ministère de la Santé à Madagascar.

Bénéficiaires indirects

  • L’entreprise sociale Nutri’zaza ;
  • Environ 400 000 familles avec enfants de 0 à 24 mois en milieu urbain à Madagascar.

Résultats attendus :

  • L'ONN dispose d'outils de sensibilisation sur l'alimentation de complément et les inclut dans sa politique de communication auprès du grand public ;
  • Les connaissances, compétences et capacités d'information en alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) des personnels de santé et des agents communautaires sont renforcées, et plus particulièrement sur l'alimentation de complément ;
  • 15 000 familles avec enfants de moins de 2 ans participent à des sessions de sensibilisation de proximité sur l'ANJE, et 8 000 familles sont abonnées à un service innovant d'information personnalisé via téléphone mobile (7000 sur Antananarivo et 1000 sur Toamasina) ;
  • Les résultats du projet sont suivis, capitalisés et partagés avec les parties prenantes et les acteurs de la nutrition à Madagascar.

http://www.gret.org/projet/education-nutritionnelle-tana

http://www.gret.org/2017/04/madagascar-lancement-dun-programme-deducation-nutritionnelle-innovant

http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Est-et-Australe/Madagascar/GRET-Programme-d-education-nutritionnelle-en-milieu-urbain-pauvre-a-Madagascar

Accessibilité