Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Est et Australe > Madagascar > FAM - Amélioration de la prévention, du dépistage et de la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH démunies

FAM - Amélioration de la prévention, du dépistage et de la prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH démunies

Porteur de projet

Fight Aids Monaco

Localisation Madagascar
Dates 01/04/2020 31/12/2022
Domaine d'intervention Santé
Financement 136 291,00 €

Contexte et problématique

A Madagascar, 75% de la population vit avec moins de 2 USD par jour et moins de 2% a une source de revenu fixe. Les mineurs vivant en zone urbaine sont très vulnérables et exposés à la délinquance, la toxicomanie et aux maladies sexuellement transmissibles dont le VIH. 90% du budget santé des autorités malgaches provient de bailleurs internationaux qui financent peu la lutte contre le VIH en raison du faible taux de prévalence (0.3% en 2014) car 90% de la population n’a jamais été dépistée. Madagascar assure seulement 2% de la couverture d'antirétroviraux (ARV) et l’efficience du système de dépistage du VIH proposé par les Centres de Santé de Base publics est insuffisante. Le risque de propagation des IST/VIH parmi la population est réel. L’objectif est donc d’accélérer la riposte pour aller dans le sens de l’objectif fixé par l’ONUSIDA : 90% dépistés, 90% traités et 90% avec charge virale indétectable.

L’association malgache SISAL (Sambatra Izay Salama) créée en 2000 a repris les activités initiées par Médecins du Monde. Elle fournit une aide aux personnes vivant avec le VIH (PVVIH) et aux groupes très exposés aux risques par le biais de 2 centres de santé de dépistage à Antananarivo (reconnu comme centre de référence) et Tuléar. Les jeunes de 15 à 24 ans représentent 43% des nouveaux cas de séropositivité au VIH découverts par les centres SISAL. L’accès de ces jeunes aux services de prévention et de prise en charge adéquats dans un cadre convivial est nécessaire et demeure insuffisant.

Le Centre Hospitalier Befelatanana est le deuxième CHU de la capitale et son Service des Maladies Infectieuses est le centre national de référence pour la prise en charge du VIH. En 2003, il a accueilli son premier cas et depuis, le nombre de PVVIH enregistrées n’a cessé d’augmenter. En 2008, le personnel du Service a créé l’association « Aides et Soins aux Malades » pour renforcer la lutte contre la transmission du VIH à Madagascar. Ce service accueille tous les patients atteints notamment de maladies infectieuses et épidémiques. Comme Madagascar est l’un des pays les plus pauvres, la majorité de ces patients est très démunie et ne peut financièrement prendre en charge ses frais d’hospitalisation (médicaments, petits matériels de soins, examens complémentaires, repas, chambre, ambulance). Depuis 2006, Fight Aids Monaco intervient dans ce pays en apportant aux partenaires locaux son expertise en matière de prise en charge des PVVIH. Deux visites officielles en présence de S.A.S. la Princesse Stéphanie (2008 et 2009) ainsi que 10 missions de terrain ont été réalisées.

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

  • SISAL : 184 PVVIH, 12.000 personnes cibles les plus exposées aux risques (PCPER) dont : 8.000 professionnelles du sexe (PS) et 4.000 jeunes de plus de 16 ans hommes ;
  • ASM : 2.592 patients dont 744 femmes, 950 hommes, 34 enfants hospitaliés et 260 femmes, 560 hommes, 44 enfants en externe.

Bénéficiaires indirects :

  • SISAL : Les familles des PVVIH, les autorités locales dans la mise en œuvre des interventions de proximité, les groupes ou communauté de la zone afin de développer l’approche communautaire de la prise en charge des IST/ VIH ;
  • ASM : Les accompagnateurs des patients hospitalisés, les familles des patients en externe.

Objectif général du projet

Améliorer la prévention, le dépistage et la prise en charge globale des PVVIH démunies à Madagascar.

Objectifs spécifiques

Pour SISAL :

  • Accentuer l’adoption des comportements et pratiques sexuels à moindre risque pour des populations clés les plus exposées au VIH,
  • Intensifier la promotion et l’offre de dépistage du VIH ainsi que la prise en charge des IST pour ces mêmes populations clés,
  • Améliorer les conditions d’existence des PVVIH sans ressources, bénéficiaires de SISAL en soutenant leur adhésion thérapeutique.

Pour ASM :

  • Améliorer l’adhésion thérapeutique des PVVIH et réduire le taux de comorbidité liée à la maladie,
  • Accéder à la sécurité nutritionnelle,
  • Supporter les dépenses liées aux déplacements des patients et de leurs accompagnants.

Résultats attendus :

Pour SISAL :

  • 80% des supports Information-Education-Communication (IEC) relatifs aux comportements et pratiques sexuels à moindre risque (CPSMR) sont réactualisés, disponibles et distribués et 80% des populations clés les plus exposées au VIH sont informées et éduquées aux CPSMR;
  • 10 800 personnes adoptent des CPSMR et ont accès aux services de dépistage du VIH/IST ;
  • 90% des populations clés ont accès aux services de prise en charge des IST/VIH ;
  • Les services de prise en charge des IST/VIH respectent le protocole de santé relatif au VIH ;
  • 90% des adultes et enfants vivant avec le VIH bénéficiaires de SISAL sont mis sous traitement anti-retroviraux (ARV) et 95% sont accompagnés (soit 250 PVVIH) ;
  • 80% des PVVIH suivis sont soutenus.

Pour ASM :

  • Les patients démunis sont pris en charge médicalement et bénéficient de repas pendant la durée de leur prise en charge ;
  • Tous les patients et leurs accompagnants sont assistés financièrement dans leurs dépenses de déplacements.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Est-et-Australe/Madagascar/FAM-Amelioration-de-la-prevention-du-depistage-et-de-la-prise-en-charge-globale-des-personnes-vivant-avec-le-VIH-demunies

Accessibilité