Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Est et Australe > Burundi > PAM - Programme de cantines scolaires endogènes de Muyinga

PAM - Programme de cantines scolaires endogènes de Muyinga

Porteur de projet

Programme Alimentaire Mondial (PAM)

Localisation Muyinga, Burundi
Durée 2018 - 2020
Domaine d'intervention Education
Financement 400 000,00 €
Organisation internationale PAM

Contexte

Pays enclavé et pauvre en ressources naturelles, le Burundi figure parmi les pays les plus pauvres de la planète. Le pays est classé à la 184ème place sur 188 de l’indice de développement humain 2016.

Avec 90% à 95% de la population vivant avec moins de 2 dollars par jour le Burundi reste un Etat fragile se trouvant toujours dans un contexte politique et socio-économique particulier depuis 2015.

Sur le plan socio-économique, les prix des denrées alimentaires a connu une forte augmentation tout comme le chômage.

D’autre part, la pénurie alimentaire a un impact conséquent sur l'abandon scolaire puisque les enfants sont souvent utilisés pour la recherche de moyens de subsistance et ne fréquentent pas l’école.

Le présent projet est une poursuite du projet Cantines Scolaires endogènes 2015-2017 à Muyinga, soutenu par le Gouvernement Princier. Appuyé par le PAM, il a eu un effet très positif sur les abandons scolaires causés en raison de l'extrême pauvreté et de l'insécurité alimentaire avec des taux passant de 40 à 2% dans les écoles bénéficiaires.

L’appui de 2018-2020 met particulièrement l’accent sur les aspects liés à la nutrition pour lutter contre la dénutrition, en assurant un accès physique et économique à une alimentation nutritive et adaptée.

Les acquisitions et la gestion locale des vivres pour la promotion de l’augmentation de la production alimentaire locale sont des approches qui s’inscrivent dans la volonté du Gouvernement du Burundi d’accroitre la production et la productivité agricole des petites agricultures et s’aligne avec le Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP II 2012-2016) et la Stratégie Agricole Nationale (SAN 2017-2025) du pays.

A l’international, le projet s’inscrit dans la nouvelles stratégie du PAM (2017-2021) en matière de nutrition et s’aligne avec les objectives de développement durable N° 1 - éliminer la pauvreté, N°2 - éliminer la faim et N°4 - assurer à tous une éducation

Objectif général 

Contribuer à la scolarisation universelle des garçons et des filles à travers la mise en place de cantines scolaires endogènes dans la province de Muyinga (phase II)

Objectifs spécifiques 

  • Améliorer l'accès et le maintien des élèves à l'école tout en augmentant leurs apports en micro et macronutriments à travers la fourniture d'un repas chaud quotidien aux élèves des écoles ciblées.
  • Augmenter la productivité et les revenus des petits exploitants par les achats locaux pour les cantines scolaires

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

  • 62.000 élèves dans 82 écoles vont bénéficier d'un repas chaud tous les jours d'école.
  • 3.404 petits producteurs dont 1816 femmes regroupées en 15 coopératives auront leurs capacités renforcés et avoir accès aux marchés.

Bénéficiaires indirects

  •  Les ménages ruraux des localités où le programme sera mis en œuvre vont directement ou indirectement bénéficier de cette intervention.

Résultats attendus

  • Les élèves dans les écoles ciblées reçoivent un repas chaud quotidien à travers le programme de cantines scolaires endogènes pour couvrir une partie de leurs besoins nutritionnels et favoriser leur maintien à l'école.
  • Les petits producteurs bénéficient d'un renforcement de leurs capacités et d'équipements post-récolte pour augmenter leur productivité et leurs revenus.

 

 

http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Est-et-Australe/Burundi/PAM-Programme-de-cantines-scolaires-endogenes-de-Muyinga

Accessibilité