Accueil > Projets > Les projets de la Coopération monégasque > Afrique de l'Est et Australe > Afrique du sud > GARDP - Programmes de septicémie néonatale et d'antibiotiques pédiatriques en Afrique du Sud

GARDP - Programmes de septicémie néonatale et d'antibiotiques pédiatriques en Afrique du Sud

Porteur de projet

Fondation GARDP

Localisation Pretoria, Afrique du sud
Durée 2019 - 2021
Domaine d'intervention Santé
Financement 400 000,00 €

Contexte et problématique

L’Afrique du Sud, pays à revenu intermédiaire, est classé 113ème sur 189 pays à l’indice de Développement Humain 2017. Avec une population de 56 millions de personnes, le pays est confronté à de fortes inégalités et un niveau de pauvreté élevé. Il est touché sur le plan sanitaire par le « quadruple fardeau des maladies » que sont le VIH/SIDA et la tuberculose, la mortalité maternelle et infantile, les maladies non-transmissibles et les violences et blessures et le décès prématuré.

Au cours des deux dernières décennies, des progrès significatifs ont été enregistrés en matière de santé des enfants et de réduction du VIH (19% de la population concernée). Cependant, les indicateurs de santé restent médiocres par rapport aux autres pays ayant des niveaux de développement similaires malgré les investissements élevés dans la santé. Le taux de mortalité néonatale en Afrique du Sud (décès d’enfants de moins de 28 jours) reste élevé avec 21 décès pour 1.000 naissances vivantes (l’ODD 3 vise 12 décès pour 1.000 naissances vivantes). Les infections bactériennes sont souvent en cause. Pour exemple, la septicémie néonatale - résultant d’infections du sang - est une maladie particulièrement mortelle pour les nouveau-nés. Dans les pays à revenu intermédiaire comme l’Afrique du Sud, le nombre croissant d’accouchements dans les hôpitaux expose les nouveau-nés aux bactéries multi résistantes, fréquentes en milieu hospitalier. Or, l’utilisation intensive d’antibiotiques a favorisé la résistance aux médicaments.

Face à ce problème, l’Assemblée Mondiale de la Santé a adopté en 2015 le Plan d’Action Mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens. Dans ce cadre, l’OMS et la fondation suisse Drugs for Neglected Diseases initiative/lnitiative sur les médicaments pour les maladies négligées (DND1) ont lancé en 2016 le Partenariat Mondial pour la Recherche-développement d’antibiotiques/Global Antibiotics Research and Development Partnership (GARDP). Basée à Genève, GARDP est une fondation de recherche et de développement à but non lucratif qui fait de la recherche sur la résistance aux médicaments et les nouveaux traitements pour les infections bactériennes.

GARDP et le Gouvernement Sud-Africain ont ainsi établi un partenariat pour lutter contre la résistance antibiotique. La force du projet réside notamment dans les capacités sud-africaines de recherche, Prétoria se positionnant comme acteur majeur dans la lutte contre la résistance antimicrobienne. Ce programme rassemble un panel d’experts internationaux et multidisciplinaires, des institutions et des centres de recherche. 

Le soutien du Gouvernement Princier au programme de lutte contre la septicémie néonatale de GARDP en Afrique du Sud va permettre de développer de nouveaux traitements antibiotiques et de fournir une base de données scientifiques pour l’utilisation d’antibiotiques efficaces. L’appui monégasque permettra ainsi d’améliorer la prise en charge médicale des nouveau-nés et des enfants.

Ce programme mondial contribuera à l’ODD N°3 « permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge ».

Objectif général 

Établir la recherche et le développement des programmes de GARDP contre la résistance antibiotique des enfants et nouveau-nés en Afrique du Sud.

Objectifs spécifiques 

  • Le développement d’un centre de réseau clinique néonatal Sud-Africain spécialisé dans la mise en oeuvre des études cliniques qui fera partie d’un réseau global
  • Collaboration avec des sites pour élaborer et mener des études de pharmacocinétique
  • Participation des sites Sud-Africains dans l’étude Observation — néonatale
  • Participation des sites Sud-Africains aux futurs essais cliniques interventionnels.

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs

  • Les populations négligées par la recherche: nouveau-nés et enfants qui participent également en tant que patients aux études cliniques
  • Le personnel médical participant aux études cliniques

Résultats attendus

  • Deux options de traitement sont proposées pour les enfants et nouveau-nés présentant des infections bactériennes importantes
  • Une action efficace est menée contre la hausse de la résistance aux antimicrobiens et contribue à la viabilité des budgets de la santé en réduisant les coûts des soins de santé et en favorisant la santé et la productivité de la population
  • Les diverses activités de recherche et développement diminuent le nombre d’infections résistantes aux médicaments ainsi que la charge économique et sociale
  • La compréhension et l’utilisation de nouvelles options de traitement et de nouveaux médicaments permettent de réduire les souffrances humaines, de prévenir les décès et les handicaps chez les enfants.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Projets/Les-projets-de-la-Cooperation-monegasque/Afrique-de-l-Est-et-Australe/Afrique-du-sud/GARDP-Programmes-de-septicemie-neonatale-et-d-antibiotiques-pediatriques-en-Afrique-du-Sud

Accessibilité