Accueil > Priorités > Cartographie des projets en cours > Afrique du Nord & Méditerranée > Liban > UNICEF Liban - Soutien à l'éducation de la petite enfance pour les enfants palestiniens réfugiés - programme palestinien au Liban

UNICEF Liban - Soutien à l'éducation de la petite enfance pour les enfants palestiniens réfugiés - programme palestinien au Liban

Porteur de projet

UNICEF Liban

Localisation Liban
Dates 01/12/2021 31/12/2024
Domaine d'intervention Education & protection de l’enfance
Financement 300 000,00 €
Organisation internationale UNICEF

Contexte et problématique

Le Gouvernement de Monaco et l’UNICEF ont actualisé leur Accord-Cadre de Coopération en 2020. L’éducation et la protection de l’enfance y sont citées parmi les domaines prioritaires de coopération (article IV). Deux soutiens sont actuellement en cours (Niger et Burundi) : le présent projet constitue la première collaboration de la Coopération de Monaco avec l’UNICEF au Liban.

Le Liban est aujourd'hui confronté à de multiples crises. L'épidémie de COVID-19 a frappé le pays à un moment particulièrement difficile de déclin économique et de fragilité politique, entraînant une nouvelle dégradation de la situation socio-économique. Les explosions du port de Beyrouth en août 2020 ont ajouté une pression supplémentaire entrainant pertes d'emplois et tensions. De plus, la livre libanaise a perdu 80% de sa valeur avec des niveaux de pauvreté parmi les populations déplacées et les Libanais en forte hausse. Actuellement, on estime que 55% des Libanais vivent sous le seuil de pauvreté. La situation est d’autant plus préoccupante pour les réfugiés palestiniens au Liban dont 65% sont dans la pauvreté, tandis que 3% vivent dans l'extrême pauvreté. Ces trois crises - celle des réfugiés, la crise (socio-) économique et la crise du COVID-19 - ont de graves répercussions sur l'avenir des enfants, des adolescents et des jeunes libanais et réfugiés. Elles compromettent l’accès à l’éducation, aux services de base, aux besoins nutritionnels et aux moyens de subsistance, tout en affectant leur bien-être psychologique et en menaçant davantage la coexistence intercommunautaire. S’agissant des réfugiés palestiniens dont la moitié vivent dans les 12 camps administrés par l’UNRWA répartis sur l’ensemble du territoire, le travail et le mariage des enfants sont de plus en plus utilisés comme mécanismes de survie face à des contraintes financières croissantes. Les autorités du Liban (non signataires de la Convention de Genève relative au statut sur les réfugiés de 1951) n’offrent pas de services aux enfants réfugiés sur son sol. La santé, l’éducation et la protection de ces enfants relèvent exclusivement de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). L'UNRWA ne prend en charge l’éducation des enfants réfugiés palestiniens qu’à partir du niveau primaire.

L’UNICEF vient compléter les services proposés par l’UNRWA en matière d’éducation en se concentrant sur l'éducation et le développement de la petite enfance, une priorité stratégique. En effet, des études menées dans les pays en développement ont montré que "les programmes d'éducation et le développement de la petite enfance conduisent à des niveaux plus élevés d'inscription à l'école primaire et de performance éducative, qui à leur tour affectent positivement les possibilités d'emploi plus tard dans la vie". Pourtant, au Liban, seuls 60% des 25 000 enfants réfugiés palestiniens âgés de 0 à 5 ans ont accès à un service préscolaire offerts par des ONG locales (jardins d’enfants, pour les enfants de 3 à 6 ans). L'accès et la qualité de ces services sont variables. Le présent projet vise donc à soutenir et fournir des opportunités équitables et de qualité pour l'apprentissage et le développement de 600 enfants, dont 60 en situation de handicap, dans les 12 camps et rassemblements palestiniens, dans des environnements sûrs et inclusifs, en se concentrant sur les interventions en matière d'éducation et de développement de la petite enfance. Le présent projet s’inscrit dans la stratégie de la Coopération de Monaco en faveur de l’éducation et de la protection de l’enfance et vient en complément du soutien en cours à l’UNRWA en faveur de la santé des réfugiés palestiniens au Liban (2020-2022).

Bénéficiaires

  • 600 enfants réfugiés palestiniens dont 60 en situation de handicap ;
  • 60 professeurs et éducateurs en préscolaire.

Objectif général du projet

Maintenir et offrir des opportunités d’apprentissage et de développement équitables et de qualité aux enfants des camps et rassemblements palestiniens, de la petite enfance à l’adolescence, dans des environnements sûrs et inclusifs.

Objectifs spécifiques

  • Maintenir et élargir l’accès à l’éducation et au développement de la petite enfance pour 600 garçons et filles, dont 60 enfants handicapés ;
  • Améliorer la qualité de l’éducation et du développement de la petite enfance en renforçant les capacités du personnel et en intégrant le bien-être psychosocial des enfants.

Résultats attendus

  • L'accès à l’éducation et au développement de la petite enfance pour 600 garçons et filles, dont 60 enfants handicapés est maintenu et élargi ;
  • La qualité de l’éducation et du développement de la petite enfance est améliorée en renforçant les capacités du personnel et en intégrant le bien-être psychosocial des enfants. 
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Priorites/Cartographie-des-projets-en-cours/Afrique-du-Nord-Mediterranee/Liban/UNICEF-Liban-Soutien-a-l-education-de-la-petite-enfance-pour-les-enfants-palestiniens-refugies-programme-palestinien-au-Liban

Accessibilité