Accueil > Priorités > Cartographie des projets en cours > Afrique du Nord & Méditerranée > Liban > COMUNITA DI SANT'EGIDIO ACAP ONLUS - « Corridors Humanitaires » Phase II - Accueil et intégration en Italie des réfugiés en provenance du Liban, d’...

COMUNITA DI SANT'EGIDIO ACAP ONLUS - « Corridors Humanitaires » Phase II - Accueil et intégration en Italie des réfugiés en provenance du Liban, d’Ethiopie, de Libye et de Grèce

Porteur de projet

Comunita di Sant’Egidio ACAP Onlus

Localisation Italie
Dates 15/01/2022 01/01/2025
Domaine d'intervention Accès au travail décent
Financement 400 000,00 €
Organisation internationale Comunità di Sant'Egidio

Contexte et problématique :

Depuis quarante ans, la Communauté Sant’Egidio, communauté religieuse basée à Rome, mène des activités d’accueil et d’intégration pour les immigrés, les réfugiés et les demandeurs d’asile à Rome, en Italie et en Europe. Afin de faciliter cette intégration, le besoin de services d’accompagnement et d’orientation des migrants a ainsi conduit à la création de « Centres d’Accueil » dont l’objectif est d’assurer un premier accueil, une orientation et des conseils aux immigrés. Ouvert à tous, les Centres offrent une large gamme de services gratuits : assistance juridique, orientation vers le marché du travail, aide à l’accès aux services ainsi que du conseil à l’aide de bénévoles.

Face à la hausse des flux migratoires en Europe et du nombre de décès de migrants cherchant à fuir par la mer Méditerranée, la Communita Sant’Egidio a mis en place en 2015, sur la base de son expérience, le programme pilote intitulé « Corridors humanitaires », en collaboration avec la Fédération des Eglises Evangéliques en Italie, le Gouvenement italien et le HCR. Il s’agit d’apporter de l’aide aux migrants arrivés en Europe en trouvant des voies d'entrée sûres et légales.

Ce programme s’inscrit dans le cadre de la politique Européenne du droit d’asile : « Le droit d’asile est garanti dans le respect des règles de la Convention de Genève du 28 juillet 1951 et du protocole du 31 janvier 1967 relatifs au statut des réfugiés et conformément au traité instituant la Communauté européenne » (article 18 de la Charte européenne des droits fondamentaux). Il cible des réfugiés en situation de vulnérabilité au Liban et en Éthiopie, leur permettant d’atteindre l’Italie légalement et de manière sûre, grâce à des visas à caractère humanitaire. Preuve de son efficacité, le programme a été dupliqué dans d’autres pays, tels que : la France, la Belgique, la Principauté d’Andorre, et reçoit le soutien de la Principauté de Monaco depuis 2017. A ce jour, plus de 4.500 réfugiés et personnes vulnérables (femmes, enfants, personnes en situations de handicap…) sont arrivés et ont pu s’intégrer en Europe (Italie, France, Belgique et Andorre).

Grâce à la politique de partenariat mise en place, ce programme n’a aucun impact sur les finances publiques ni au niveau européen ni au niveau des pays d’accueil. Le programme assure le transfert des réfugiés et de personnes ayant des besoins spécifiques vers l’Europe en prenant en charge les frais afférents (accueil, hébergement, intégraton, formation, services de bien ). Un accueil, une protection et une assistance leur sont offerts pour les préparer à commencer leur intégration et leur autonomisation dans le pays. Le programme des corridors humanitaires a reçu le prix Nansen le 25 septembre 2019, haute distinction décernée par le HCR pour des initiatives  en faveur des réfugiés.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’engagement de la Principauté en faveur du Pacte pour les réfugiés et plus particulièrement l’objectif visant à élargir l’accès aux solutions dans des pays tiers.

Bénéficiaires :

1.000 réfugiés, en provenance du Liban, d’Ethiopie, de Libye et de Grèce, relocalisés dont 50 seront accompagnés de l’accueil à l'insertion sociale et professionnelle.

 

Objectif général du projet :

Proposer et mettre en œuvre un modèle pratique et réalisable d’activités pré-départ et post-arrivée pour les réfugiés, comme prévu par l’art. 25 du Règlement 810/2009 (CE), afin de garantir le droit d’asile proclamé dans la Charte européenne des droits fondamentaux (art. 18), d’éviter l’exploitation et la mort de milliers de personnes et de faciliter leur intégration effective en activant et en utilisant pleinement la société civile. 

Objectifs spécifiques :

  • Assurer l’entrée légale de 1 000 réfugiés en Italie admis au programme « Corridors Humanitaires » et organiser leurs voyages ;
  • Soutenir 50 réfugiés admis au programme en leur fournissant un hébergement et des services de première nécessité ;
  • Intégrer 50 réfugiés en Italie, par la mise en œuvre d’un plan d’intégration et un ensemble complet d’actions orientées vers l’autonomie sociale et économique ;
  • Diffuser le modèle de « Corridors humanitaires » en Italie et dans d’autres pays de l’Union Européenne.

Résultats attendus :

  • L’entrée sûre et légale en Italie de 1 000 réfugiés en provenance du Liban, d’Éthiopie/Niger, de Grèce et de Libye est facilitée ;
  • 50 réfugiés pris en charge ont accès à un logement, des biens et services et effectuent leur parcours d’autonomisation ;
  • Des cours de langue ainsi qu’un service de conseil sont fournis et des activités d’intégration sont organisées ;des événements publics (conférence de presse) sont organisés et la communication autour du projet est relayée  sur le site web et les réseaux sociaux.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Priorites/Cartographie-des-projets-en-cours/Afrique-du-Nord-Mediterranee/Liban/COMUNITA-DI-SANT-EGIDIO-ACAP-ONLUS-Corridors-Humanitaires-Phase-II-Accueil-et-integration-en-Italie-des-refugies-en-provenance-du-Liban-d-Ethiopie-de-Libye-et-de-Grece

Accessibilité