Accueil > Priorités > Cartographie des projets en cours > Afrique de l'Ouest > Sénégal > PAM Sénégal - Mise en place de cantines scolaires modèles

PAM Sénégal - Mise en place de cantines scolaires modèles

Porteur de projet

Programme Alimentaire Mondial Sénégal

Localisation Sénégal
Dates 01/06/2021 30/06/2023
Domaine d'intervention Sécurité alimentaire
Financement 300 000,00 €
Organisation internationale PAM

Contexte et problématique :

Le Sénégal compte parmi les pays les moins avancés. Situé dans la bande Sahélienne, où les crises alimentaires et nutritionnelle sont fréquentes, les défis socio-économiques sont nombreux : taux de pauvreté de 37%, taux d'analphabétisation de 57% et plus d'un tiers des enfants d'âge scolaire ne terminent pas l'école primaire. La pauvreté oblige de nombreuses familles à retirer leurs enfants de l'école au profit des travaux domestiques ou mariages précoces, qui affectent surtout les filles. Par ailleurs, la pandémie de la COVID-19 constitue une menace pour les droits des femmes et des enfants et a déjà engendré une régression significative des progrès réalisés ces dernières années. Les services sociaux de base (éducation, santé, programmes de protection de l'enfance…) ont été négativement affectés en raison de mesures de mitigation telles que la fermeture temporaire des écoles (UNICEF, 2020). Le PAM estime que durant la prochaine période de soudure (mai à juillet 2021), la situation alimentaire au Sénégal risque de se dégrader dans 35 départements, conduisant environ 858 000 personnes à  souffrir d’insécurité alimentaire sévère (phase 3).

La DCI a fait de la nutrition infantile l’un de ses cinq programmes-phares et coopère avec le Programme Alimentaire Mondial dans six de ses pays prioritaires. En 2020, une première collaboration s’établie entre le bureau du PAM Sénégal et la DCI dans le cadre de la réponse à la crise COVID-19 (aide d’urgence de 60.000 €) pour le maintien d’une alimentation scolaire malgré la fermeture des écoles (135 école appuyées). Dans cette dynamique, la Coopération monégasque a souhaité poursuivre son appui pour soutenir la mise à l’échelle d’un programme de cantines scolaires pilotes, en phase avec le programme National de Cantines scolaires lancé par le Président Sénégalais Macky Sall en 2020. En partenariat avec le Ministère de l’Education National Sénégalais (Division des Cantines Scolaires), le PAM vise à mettre à l’échelle son projet pilote de « Cantines Modèles » lancé en 2019 dans 15 écoles, en l’étendant à 15 nouvelles écoles rurales (Matam, Kolda, Kaffrine et Tambacounda). Une attention particulière sera donnée aux filles et aux enfants en situation de handicap. Le projet présentera par ailleurs un co-bénéfice « climat » en favorisant des sources d’énergie durables et moins polluantes pour les écoles (ex. engrais organique, biodigesteur au lieu de bois de chauffe), réduisant l’impact sur l’environnement et améliorant les conditions de travail des cuisinières.

Bénéficiaires :

Directs : 3 150 enfants (scolarisés dans 15 écoles), issus de ménages vulnérables ;

Indirects : 1 500 bénéficiaires indirects (environ 100 personnes par école ciblée). Il s’agit de communautés environnantes, détaillants agréés, petits producteurs, mères de familles volontaires, membres des comités de gestion des écoles (CGE), services décentralisés.

Objectif général du projet :

Appuyer le programme national de cantines scolaires au Sénégal.

Objectifs spécifiques :

  • Etablir 15 cantines scolaires modèles dans 4 régions (Matam, Kolda, Kaffrine, Tambacounda), pour élargir l’approche intégrée promue par le PAM ;
  • Renforcer les capacités du personnel de l’école et des autorités locales, pour assurer la pérennisation des cantines modèles ;
  • Promouvoir l’augmentation des inscriptions et la rétention scolaire dans les zones rurales ciblées vulnérables à l’insécurité alimentaire et la malnutrition.

Résultats attendus :

  • Les élèves mangent des repas plus nutritifs et diversifiés, basés sur la production agricole locale ;
  • Grâce aux innovations introduites, la cantine est plus moderne et écologique ;
  • Avec les activités génératrices de revenus, la cantine est plus autonome et les retombées économiques sont plus importantes pour la communauté ;
  • La cantine est mieux gérée, en partenariat avec la communauté, ce qui favorise sa pérennisation et la rétention des élèves à l’école ;
  • Les cuisinières ont leurs capacités renforcées aux bonnes pratiques d’hygiène et à la préparation d’aliments pour la cantine scolaire et leurs ménages ;
  • En 2023, la cantine modèle est pleinement opérationnelle et prête à passer sous la tutelle du gouvernement sénégalais.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Priorites/Cartographie-des-projets-en-cours/Afrique-de-l-Ouest/Senegal/PAM-Senegal-Mise-en-place-de-cantines-scolaires-modeles

Accessibilité