Accueil > Priorités > Cartographie des projets en cours > Afrique de l'Ouest > Sénégal > AMREF France - Capital Santé ! Contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité des filles et des garçons de moins de 5 ans et d’âge s...

AMREF France - Capital Santé ! Contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité des filles et des garçons de moins de 5 ans et d’âge scolaire (6-14 ans) en renforçant la décentralisation des services de santé au Sénégal

Porteur de projet

African Medical and Research Foundation (AMREF) France

Localisation Sénégal, région de Kolda
Dates 01/03/2021 30/04/2024
Domaine d'intervention Santé
Financement 150 000,00 €
Organisation internationale AMREF

Contexte et problématique :

La santé est un domaine prioritaire de la Coopération de Monaco. La collaboration avec les autorités sénégalaises en matière de santé a été renforcée depuis la signature d’un Accord relatif à l’appui à la politique de lutte contre la drépanocytose en 2014 qui s’est poursuivi avec un Avenant datant du 9 mai 2017. Le renouvellement de l’Accord, prévu en 2021 vise à intégrer de manière plus large les actions en santé au Sénégal. Classé 168ème sur 189 pays au rang à l'indice de développement humain en 2020 (perte de 2 places depuis 2019), le Sénégal fait toujours face à de nombreux défis en matière de santé, avec de grandes disparités notamment dans les régions reculées.

La région de Kolda, située en Casamance, est l'une des régions les plus pauvres du Sénégal où plus de 50% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté et seule 1 personne sur 5 a accès à un système de couverture maladie. Les indicateurs sanitaires de cette région sont particulièrement faibles, au regard des moyennes nationales : pour 1 000 naissances vivantes, 105 enfants meurent avant l’âge de 5 ans contre 51 à l’échelle du pays (objectif de l’ODD 3.2= 25‰). Les décès sont essentiellement liés à des maladies non transmissibles (malnutrition chronique, infections respiratoires aigüe, diarrhée) majoritairement évitables par des mesures simples telles que la vaccination et/ou les pratiques de soins préventives. Or dans cette zone, en 2018, seulement 17% des enfants de 12 à 23 mois de Kolda avaient reçu tous les vaccins appropriés pour leur groupe d’âges (moyenne nationale : 36%). Les défis sanitaires de cette région sont liés à un déficit en infrastructures sanitaires et en ressources humaines (1 hôpital et 1 pédiatre pour 700 755 habitants), ainsi qu’à un faible niveau d’instruction notamment sur le plan de l’éducation sanitaire et à la persistance de tabous socioculturels couplés à une faible implication des hommes en ce qui concerne la santé des enfants malgré leur poids décisionnel important dans les familles.

Créé en 1978, le bureau AMREF France, est issu de l’ONG AMREF Health Africa basée au Kenya depuis 1958. AMREF a pour objectif principal de renforcer les systèmes de santé publique africains afin d’améliorer durablement la santé des communautés, ciblant en priorité les femmes et les enfants. Forte de son expertise, AMREF est l’une des ONG de santé leader en Afrique. Le projet "Capital Santé!", porté par AMREF France, s'inscrit dans le cadre des programmes mis en œuvre par le Ministère sénégalais de la Santé et de l'Action Sociale et le Ministère sénégalais de l'Education (Programme "Vivre dans son milieu") issus du Plan National de Développement (PNDS 2019-2028), qui visent notamment à améliorer l'accès aux soins par la décentralisation des services de santé. Se basant sur la capitalisation d'une première phase (renforcement technique des centres des santé) et sur les acquis du projet "Amélioration de la santé maternelle, néonatale et infanto-juvénile dans la Région de Kolda" (2017-2019), soutenu par la DCI, le projet "Capital Santé!", permettra de venir renforcer et compléter les actions menées dans cette Région en matière de santé maternelle et infantile en améliorant le capital santé (prévention et prise en charge) des enfants de 0 à 14 ans à travers 3 environnements: l’école, la communauté et les services de santé. 

Objectif général :

Contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité des enfants de moins de 5 ans et d’âge scolaire (6-14 ans), en renforçant la décentralisation des services de santé au Sénégal.

Objectifs spécifiques :

  • Appuyer les acteurs scolaires, communautaires et sanitaires pour garantir aux filles et garçons d’âge scolaire (6-14 ans) des écoles ciblées un accès renforcé aux services de santé promotionnels et préventifs, ainsi qu’à l’information sur les pratiques de santé, d’hygiène et de nutrition recommandées ;
  • Appuyer les acteurs communautaires de santé à assurer aux Femmes en Âge de Reproduction rattachées aux structures de santé ciblées, un renforcement des compétences sur les pratiques favorables à leur propre santé et celle de leurs enfants ;
  • Appuyer les acteurs sanitaires pour assurer la prise en charge médico-chirurgicale des enfants référés en améliorant la qualité et la disponibilité des services de santé ;
  • Pérenniser la stratégie d’intervention grâce à un dispositif de suivi, évaluation et capitalisation adapté.

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

  • 6.650 enfant de 6 à 14 ans ;
  • 2.400 enfants âgés de 0 à 5 ans ;
  • 8.300 femmes en âge de reproduction et leur mari ;
  • 150 personnels/acteurs (enseignants, membres des organisations à base communautaire ; agents de santé).

Bénéficiaires indirects :

  • 305.233 habitants du district de Kolda.

Résultats attendus

  • Au moins 80% des élèves provenant des 20 écoles primaires ciblées bénéficient d’une part, d’un renforcement de leurs connaissances sur les pratiques favorables à leur santé, et d’autre part, d’un accès aux services de santé promotionnels et préventifs dans leur école ;
  • Au moins 10% des Femmes en Âge de Reproduction du District de Kolda, qui sont rattachées aux 20 structures de santé ciblées, ont amélioré leurs connaissances sur la santé des enfants et fréquentent les structures de santé quand nécessaire ;
  • Au moins 80% des filles et des garçons référés lors des consultations menées au niveau décentralisé bénéficient d’une prise en charge médico-chirurgicale adaptée à leurs besoins et de qualité ;      
  • La stratégie d’intervention est adaptée aux zones et aux communautés ciblées et appropriée par les autorités locales.
http://cooperation-monaco.gouv.mc/Priorites/Cartographie-des-projets-en-cours/Afrique-de-l-Ouest/Senegal/AMREF-France-Capital-Sante-!-Contribuer-a-la-reduction-de-la-morbidite-et-de-la-mortalite-des-filles-et-des-garcons-de-moins-de-5-ans-et-d-age-scolaire-6-14-ans-en-renforcant-la-decentralisation-des-services-de-sante-au-Senegal

Accessibilité